top of page
  • 2rp

Burkina Faso / Sécurité: le ministre de la défense limogé et remplacé par le président Damiba



Après plusieurs séries d’attaques djihadistes, le président de la transition du Burkina Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, a limogé le ministre de la Défense, Barthélémy Simporé, et prend les commandes de son ministère, selon deux décrets publiés ce lundi 12 septembre.



Un premier décret, lu à la télévision nationale, fait état du remplacement du général Barthélémy Simporé, titulaire du poste depuis juin 2021. Le second indique que M. Damiba, arrivé au pouvoir après le coup d’état du 24 janvier dernier, « assume les fonctions de ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants ».


À ses côtés, le colonel-major Silas Keita a été nommé ministre délégué chargé de la Défense nationale et promu général de brigade. Il est le seul nouvel entrant au sein du gouvernement lors de ce mini-remaniement, le premier depuis la nomination d'un gouvernement de transition en mars.



Il faut préciser que quelque 40% du territoire burkinabè est hors de contrôle de l'État. Les attaques se multiplient ces derniers jours. Lundi encore, deux soldats ont perdu la vie dans une attaque qualifiée de « complexe » contre un détachement militaire dans la province de l'Oudalan, dix assaillants ont été tués, selon l'armée. La semaine passée, 35 civils avaient péri après l'explosion déclenchée à distance d'une bombe au passage de leur convoi, entre Djibo et Bourzanga.


Ce n’est pas la première fois qu’un président au Burkina Faso exerce les fonctions de ministre de la Défense. Blaise Compaoré, chassé en octobre 2014 par la rue après 27 ans au pouvoir, avait également occupé ce portefeuille, tout comme Roch Marc Christian Kaboré entre 2016 et 2017.


Comments


Posts à l'affiche
bottom of page