top of page
  • 2rp

Burkina Faso / 41 morts dans une attaque terroriste : le président Kabore décrète un deuil national



Un deuil national de deux jours a été décrété dimanche par le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, après une attaque terroriste dans le nord du pays. 41 morts, c’est le bilan de cette tragédie, dont les victimes sont des civils et des supplétifs de l'armée.


Dans son communiqué, le gouvernement condamne avec « fermeté cette barbarie » et indique que «L'identification des victimes est toujours en cours». Selon plusieurs sources médiatiques au Burkina Faso, une embuscade de djihadistes présumés a visé le jeudi 23 décembre, un convoi de commerçants escorté par des Volontaires De la Défense - VDP, dans le nord du pays.


A noter, dans le cadre de la lutte contre les groupes jihadistes, l'armée burkinabè peine à prendre le dessus. L’on dénonce depuis plusieurs mois, le manque d’équipements et les mauvaises conditions qui prévalent dans les différents camps. Cette armée est alors obligée de s'appuyer sur les volontaires de la défense, des supplétifs civils, formés seulement en deux semaines.


Cette attaque est la plus meurtrière depuis celle d'Inata, mi-novembre, où 57 personnes dont 53 gendarmes avaient été tuées. L’on se souvient, elle avait suscité une énorme vague de contestations, le président burkinabè avait par la suite procéder au remaniement de son gouvernement. En effet, rappelons que début décembre, le gouvernement avait été limogé et un nouveau premier ministre, l’ancien fonctionnaire onusien Lassina Zerbo, avait été nommé. Le président avait alors appelé au « rassemblement », pour vaincre le terrorisme.

Comments


Posts à l'affiche
bottom of page