• 2rp

Boxe: le nigérian Joshua balaye Pulev et reste champion du monde poids lourds



Vainqueur de Kubrat Pulev (39 ans) par KO à la 9e reprise, le Britannique Anthony Joshua d'origine nigérian a conservé ses ceintures mondiales des Lourds (IBF, WBA, WBO et IBO) et dégagé la voie vers un combat de réunification contre son compatriote Tyson Fury, champion WBC.


«Ce qui compte, ce n'est pas l'adversaire. Ce qui compte, c'est l'héritage (que je laisserai) et les ceintures. Si c'est Tyson Fury qui l'a, que mon adversaire soit Tyson Fury», a lancé au micro Joshua après son combat.


L'affrontement entre «AJ» et le «Roi des Gitans», Fury, invaincu en 31 combats, fait saliver l'Angleterre et le monde de la boxe.


L'organisation d'un tel combat promet d'être un beau casse-tête financier et réglementaire - Fury devant normalement défendre sa ceinture avant de combattre Joshua -, mais il semble grand temps que les deux hommes règlent cette question de suprématie dans la catégorie-reine.


Joshua a en tout cas rempli sa part du marché en se débarrassant d'un Pulev coriace mais limité.


L'assouplissement des mesures de lutte contre le Covid au début du mois, à Londres, avait permis aux organisateurs de laisser entrer 1000 supporters dans la SSE Arena de Wembley qui peut en accueillir 12.500, créant un semblant d'ambiance autour du ring.


- Moment de tension -


Ils avaient fait les choses en grand avec un show à la gloire de Joshua, sous les yeux de son ami, l'ancien boxeur Floyd Mayweather, 43 ans et 50 combats pour 0 défaite au compteur.


Avec son 1,98 m et ses 2,08 m d'envergure, soit un avantage de 4 cm en taille et de 6 cm en allonge sur son adversaire, Joshua s'est évertué à le maintenir à distance avec ses jabs du gauche.


Il s'est aussi montré plus actif que Pulev qui, fidèle à son surnom de «Cobra» cherchait la faille pour placer sa droite.


Mais le Bulgare de 39 ans, avec ses 14 KO en 28 victoires, n'est pas un gros puncheur, et il n'a que peu ébranlé son adversaire.

Le poids lourds britannique Anthony Joshua décoche un crochet du droit au menton du Bulgare, Kubrat Pulev, lors de leur combat pour le titre de champion du monde IBF, WBA, WBO et IBO, le 12 décembre 2020 à Wembley, au nord-ouest de Londres.



Après un premier round timide, Joshua a placé une première accélération à la troisième reprise au cours de laquelle son adversaire a été compté deux fois, une fois dans les cordes et une autre au sol à la suite d'un puissant crochet du droit qui avait transpercé sa garde.


Pulev s'est accroché, au sens propre comme au figuré, les deux boxeurs échangeant même des coups après le gong, dans un petit moment de tension.


Les bookmakers avaient pronostiqué une victoire à la 7e reprise du détenteur des quatre ceintures, mais il lui en aura finalement fallu 9 sur les 12 prévus pour ce combat.


- «Moins de parlote, plus d'action» -


Joshua a placé une série de coups qui ont encore mis à terre son adversaire et lorsque l'arbitre a renvoyé Pulev au combat, «AJ» a placé une droite au menton qui l'a immédiatement allongé pour de bon.

Le poids lourds britannique Anthony Joshua décoche un crochet du droit au menton du Bulgare, Kubrat Pulev, lors de leur combat pour le titre de champion du monde IBF, WBA, WBO et IBO, le 12 décembre 2020 à Wembley, au nord-ouest de Londres.


«La boxe c'est moins de parlote et plus d'action et j'espère que tout le monde a été satisfait ce soir», a sobrement commenté Joshua à la sortie du ring.



A 31 ans, il affiche un bilan de 24 victoires, dont 22 avant la limite, pour une seule défaite et il a infligé à Pulev le deuxième revers de sa carrière professionnelle seulement, pour 28 victoires. Sa première défaite était survenue contre Vladimir Klitschko, lors de sa première et seule chance mondiale, jusqu'à ce samedi, il y a six ans.

Si le champion du monde a paru faussement détaché à l'idée de combattre Fury, son promoteur Eddie Hearn s'est montré beaucoup plus enthousiaste.


«Depuis qu'il a débuté, il veut être champion du monde unifié des lourds. On sait ce qu'il nous reste à faire et dès demain, on va organiser le combat contre Fury», a-t-il assuré.


«C'est le seul combat qu'il y a à faire en boxe et le plus grand combat de l'histoire de la boxe britannique. Moins de parlote, plus d'action. Faisons-le !», a-t-il conclu en reprenant les mots de Joshua.

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine