Bourse : les Etats et investisseurs attendus à la BVMAC pour le décollage économique de la CEMAC



Un an après la fusion effective des bourses de Libreville et de Douala, la Bourse des valeurs mobilières de l'Afrique centrale(BVMAC), entend jouer son rôle de catalyseur de la croissance dans la région.


La BVMAC attend toujours les entreprises publiques qui doivent entrer à sa côte sur le compartiment action pour un renforcement des échanges au profit de l'activité ; malgré la mise en place de l'ensemble des institutions liées à la création et au fonctionnement du marché financier d'Afrique Centrale et la cotation de nombreuses lignes obligataires des Etats.



"Les sociétés viennent pour mobiliser les capitaux nécessaires au développement de leur croissance. Les investisseurs cherchent à placer leur épargne. Les deux mis ensemble conduisent au développement de l'économie", déclare Jean-Claude Ngbwa, le Directeur général de la BVMAC dans un entretien exclusif le 01 février à Afrique Média.


. Il annonce par ailleurs que cette année, la Guinée Équatoriale promet 03 cotations d'actions. Le Congo aussi promet de faire entrer 04 sociétés publiques à la côte.


Le souffle qui vient de la BDEAC


Avec la cotation, ce 03 février, des obligations BDEAC 5,45% net 2020-2027, la BVMAC augmentera significativement son volume d'activité et la liquidité de sa plate-forme.


La politique de mobilisation des ressources financières de la BDEAC prévoit la levée des capitaux sur le marché financier. En vue d'assurer la couverture d'une partie de ses engagements pris dans le cadre de son Plan Stratégique 2017-2022, la BDEAC a lancé un programme d'émissions obligataires par appel public à l'épargne sur le marché financier de la CEMAC, d'une enveloppe globale de 300 milliards de FCFA par an à compter de 2020.


À la suite des autorisations de ses organes de décision, la BDEAC a recruté le consortium de sociétés de bourse Afriland Bourse & Investissement S.A, Upline Securities Central Africa S.A (USCA) et Société Générale Capital Securities Central Africa (SG Capital CEMAC), en qualité d'arrangeur chef de file de l'émission de 2020, pour une enveloppe cible de 100 milliards de FCFA.

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine