top of page
  • 2rp

Afrique : la dictature occidentale ne se cache même plus !



Arrogance, insulte, le racisme envers les Africains atteint un niveau inégalé.

Selon certains médias mainstream, le vote des États africains concernant le conflit en Ukraine est qualifié de vote « indiscipliné » !


Européens et Américains n’ont pas apprécié que 27 pays du Continent n’apportent pas leur voix à l’Occident. Selon des sources au sein de l’Union européenne, l’ancienne ministre de la Défense allemande, devenue depuis 2019, présidente de la Commission, Ursula Von der Leyen, envisage sérieusement de « punir » les États qui se sont abstenus ou ont voté contre la résolution présentée à l’ONU.

Il serait donc question de ne plus verser les aides au développement aux récalcitrants et de basculer les fonds vers les caisses de l’Union africaine pour le plus grand bonheur de Moussa Faki, président de la Commission. « Vous êtes avec nous ou contre nous » semble être la nouvelle devise de l’Union européenne balayant ainsi d’un revers de main, tous ses grands discours sur la Démocratie, le souverainisme et l’indépendance des États.


Une déclaration qui dit long sur la dépendance de l’Afrique face à l’occident. Cette nouveauté est un message que l’Occident orchestre encore une politique néocoloniale envers l’Afrique.


Et cette même femme pourrait exprimer ou condamner le comportement raciste contre les Africains qui voulaient fuir l’Ukraine. Au lieu d’une condamnation, Les Européens ont plutôt utilisé la politique du déni. Rien que pour ce comportement, il est clair que les pays africains n’auraient même pas dû prendre part au vote.


Et au passage, il est également important de rappeler que les décisions prises par les Occidentaux pour l’Afrique dans leur réunion ou leur Sommet ne prennent jamais en compte la voix des Africains. Quand leur Conseil de sécurité prend la décision d’envahir la Libye, il n’y a jamais eu aucune concertation avec les pays africains, surtout, les pays voisins de la Libye. Donc si l’OTAN se la joue cavalier seul, qu’elle le fasse jusqu’au bout, pourquoi ils auraient besoin de la voix des Africains concernant l’Ukraine alors qu’ils ne demandent jamais l’avis des Africains concernant le continent Africain ?


De plus, les annonces faites par les ambassades ukrainiennes dans certains pays d’Afrique, voulant recruter des Africains pour qu’ils servent évidemment de chair à canon comme si on était encore à l’époque des tirailleurs africains, suscitent également des condamnations de la part des pays occidentaux, mais ce fut le silence complet. Le problème, c’est que les temps deviennent durs pour les Occidentaux, et encore une fois, ils comptent compenser leur perte grâce à l’Afrique. Mais le nombre impressionnant d’abstentions parmi les pays africains a bien fait monter la crainte des Occidentaux. Ils sont en train de perdre l’Afrique. Et cette perte leur revient à la figure et les sort de leur déni légendaire.


L’ambassadeur français en Côte d’Ivoire, insulte ouvertement les Africains sur un plateau télé ivoirien, et Ursula Von der Leyen n’a pas condamné ces propos insultants, qui disait que si les Burkinabés, les Nigériens ou les Maliens descendent dans les rues pour exprimer leur sentiment anti-français, c’est parce qu’ils sont instrumentalisés par des puissances extérieures, et qu’avec un simple sandwich et un coca-cola, ils sont prêts à faire ce qu’on leur demande. Pourtant, c’est le silence complet du côté des Occidentaux qui sont au courant de ce genre de propos, qui pour rappel, est quand même un représentant d’un État.



Ursula Von der Leyen devrait également s’impliquer et condamner davantage les nombreux Africains qui sont victimes d’esclavage en Libye. Bref, les condamnations vont dans les deux sens, pas seulement dans le sens des Occidentaux. Et tant que cela ne rentre pas dans les cases des Von der Leyen et Cie, ce n’est pas la peine de se tourner vers les Africains.