• 2rp

Afrique du Sud / Résurgence du Covid-19 : le pays annonce de nouvelles restrictions


Le président Cyril Ramaphosa a annoncé le 14 décembre 2020 de nouvelles restrictions, pour contenir une résurgence des infections à coronavirus dans le pays.


Ces restrictions, conclues après une réunion avec le Cabinet et les autorités provinciales, ont déjà commencés à prendre effet en Afrique du sud. Le couvre-feu national a été prolongé de 23 heures à 4 heures et les établissements non essentiels y compris les restaurants et les bars, devront fermer à 22 heures.


De plus, la vente d'alcool ne sera autorisée qu'entre 10h et 18h du lundi au jeudi.


Les autorités seront également mandatées, pour assurer une application plus stricte des restrictions actuelles à travers le pays pendant la saison des fêtes et par la suite. Des restrictions sur le nombre de personnes aux rassemblements ont également été annoncées.


Pour ce qui est des rassemblements religieux, ils ne peuvent excéder 50 pour cent de la capacité d'un lieu, avec un maximum de 100 personnes à l'intérieur et 250 personnes à l'extérieur. Tous les rassemblements post-funéraires ont été interdits indéfiniment.


Le chef de l'état a noté que les rassemblements et en particulier les rassemblements sociaux et les fêtes étaient la principale source d'épidémies.


De plus, dans les zones où le taux d'infection est le plus élevé comme le KwaZulu-Natal et le Cap oriental, les plages et les parcs publics seront fermés pendant toute la durée des fêtes du 16 décembre au 3 janvier 2021. Cependant, les plages et les parcs qui resteront ouverts au public ne seront ouverts qu'entre 9h et 18h.


Les conducteurs de transports publics doivent également veiller à ce que tous les passagers portent un masque, et les employeurs doivent s'assurer que tous les employés en portent aussi.


Ces restrictions devraient être revues le mois prochain en fonction de l'état de la pandémie dans le pays.


Le président Ramaphosa, a déclaré que ces mesures étaient nécessaires car les citoyens n'avaient pas adhéré aux mesures non pharmacologiques du COVID-19, ce qui a entraîné une deuxième vague d'infections.


«Beaucoup de nos amis, parents et collègues seront infectés, certains tomberont gravement malades et certains, tragiquement, mourront. À moins que nous ne fassions les choses différemment, ce sera le dernier Noël pour beaucoup, beaucoup de Sud-Africains », a noté le chef de l'état.


La semaine dernière déjà, le ministre de la Santé le Dr Zweli Mkhize avait déclaré que le pays était au milieu d'une deuxième vague de pandémie.


L'Afrique du Sud a jusqu'à présent signalé 860 964 cas confirmés de coronavirus, et 23 276 décès.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine