Burundi / Guinée Equatoriale : signature d’un accord de coopération dans le transport maritime


Le Burundi et la Guinée équatoriale renforcent leurs liens diplomatiques avec la signature de 6 accords de coopération, dont l’un dans le secteur du transport maritime et portuaire.

Cet accord, paraphé entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays, vise à promouvoir la coopération bilatérale et multilatérale entre les administrations maritimes et leurs agences opérationnelles respectives dans les secteurs du transport maritime, par voie fluviale, ainsi que dans les activités portuaires. En vertu de l’accord, les deux pays ont également convenu de promouvoir la création de compagnies maritimes nationales ; de développer et de promouvoir l’assistance mutuelle ; et de coopérer dans le domaine de la sécurité, de la protection maritime et de la protection du milieu marin. L’accord couvre en outre plusieurs programmes d’éducation et de formation maritimes.

Les 5 autres accords, conclus entre le Burundi et la Guinée équatoriale, portent sur : l’exemption de visa pour les détenteurs de passeport diplomatique et de service en cours de validité ; la promotion et la protection réciproque des investissements ; un mémorandum d’entente sur les consultations diplomatiques entre les deux ministères des Affaires étrangères ; un accord commercial sur certains types d'articles et de marchandises ; ainsi qu’un accord dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage. Certains de ces accords étaient en attente de finalisation depuis 2007.

Fructueuse aura donc été la récente visite d’Etat du président burundais, Evariste Ndayishimiye, en Guinée équatoriale. Au terme de 6 jours de travail terminés le 7 novembre dernier, les deux pays ont signé plusieurs accords de coopération pour redynamiser leurs relations bilatérales.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine