Cameroun / Emprunt obligataire 2018-2023 : le pays entame un remboursement de 61,2 milliards de FCFA


C’est d’un montant total de 200 milliards de FCFA, que le Trésor public camerounais a amorti 50 milliards de FCFA sur le principal de son emprunt obligataire « ECMR 5,6% net 2018-2023 ». C’était Le 16 novembre 2020. L’information a été rendue publique par la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), dans un communiqué.

Selon eux, une enveloppe de 11,2 milliards de FCFA a été mise en paiement au titre des intérêts générés par cet appel public à l’épargne. Un appel ouvert du 29 octobre au 9 novembre 2018, à la bourse de Douala, qui s’est finalement fondue dans la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (BVMAC). D’après ledit communiqué de la Beac, le coupon net perçu par obligation a été fixé à 3060 FCFA, soit 2500 FCFA au titre de l’amortissement du principal, et 560 FCFA pour les intérêts. La date d’ouverture des opérations d’encaissement auprès des sociétés de bourse est fixée au 17 novembre 2020.

Initialement d’un montant de 150 milliards de FCFA, l’emprunt baptisé « ECMR 5,6% net 2018-2023 » avait finalement permis au gouvernement camerounais de lever 200 milliards de FCFA après sursouscription des investisseurs (207 milliards de FCFA au total). Le Cameroun doit le succès de cette opération de levée de fonds aux neuf banques et institutions financières locales, qui avaient déjà garanti une enveloppe de 121,5 milliards de FCFA. Il s’agit des trois arrangeurs de l’opération que sont Société Générale Cameroun, Afriland First Bank et EDC Investment, puis du syndicat de placement de cet appel public à l’épargne, constitué de la Bicec, Ecobank, UBA, BGFI, SCB Cameroun et Financia Capital. Les financements ainsi mobilisés avaient permis de réaliser ou de finaliser une quarantaine de projets d’infrastructures en cours dans les 10 régions du pays.

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine