"J’AI FAILLI" : Le témoignage authentique et sincère d’une jeune femme qui a surmonté tous


Au décès de sa mère, Carole se sent si démunie qu’elle envisage de tout abandonner. Proche de commettre l’irréparable, l’apparition de sa défunte parente dans un rêve et la rencontre avec Harry, un homme aussi riche que beau, lui redonnent l’envie de se battre. Alors, quand son amoureux s’envole pour les États-Unis, elle refuse de croire à la séparation. Mais, bien vite, elle doit se rendre à l’évidence : la rupture est inévitable. Pour surmonter le vide qui la ronge, elle se fiance puis enchaîne les déconvenues. Car, dans son égarement, Carole a oublié qu’un seul vrai amour nous permet de rester dans le droit chemin…


Dans ce témoignage vibrant d’authenticité, Carole Dingan Ndjambe revient avec transparence sur les obstacles qui lui ont barré la route du bonheur durant de longues années, avant qu’elle ne trouve la paix intérieure dans la bonté divine.


L’AUTEURE – Carole Dingan Ndjambe


Née le 2 juin 1983 à Douala au Cameroun, Carole Dingan Ndjambe, épouse Kollo et mère de cinq enfants, est diplômée d’un master en gestion des ressources humaines. Après plusieurs expériences dans des multinationales et sociétés nationales, elle devient chef d’entreprise en 2018.



EXTRAIT


Deux semaines plus tard, n’ayant toujours pas de nouvelles d’Harry, désespérée, j’avais accepté l’invitation du bel homme brun aux tablettes de chocolat… Marc se montrait si insistant que je retombais dans ses bras. Nous passions des soirées pleines d’entrain. Je continuais de souffrir du mutisme d’Harry dans mon cœur, mais sans plus jamais en parler.

A ma grande surprise, six mois plus tard, Marc m’avait demandée en mariage. J’étais partagée dans mes émotions, d’une part heureuse parce que je devais me marier avec celui qui m’avait fait goûter au fruit défendu pour la première fois, une grâce ; d’autre part, la culpabilité et le remords m’envahissaient parce que je continuais à penser à Harry, je m’étais promis de l’attendre. « Que suis-je en train de faire ? » me demandais-je lorsque j’avais accepté malgré moi cette proposition de mariage. Marc était très séduisant et drôle. Convaincue que j’apprendrais à l’aimer au fil du temps, j’avais pris le risque.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine