• 2rp

Organisation Mondiale du Commerce : pour la première fois, l’institution sera dirigée par une femme


L'élection à tête de l'organisation Mondiale du Commerce (OMC) est de plus en plus serrée. Il ne reste plus que deux candidates pour la phase finale : la nigériane Ngozi Okonjo et la sud-coréenne Yoo Myung-hee. Pour les observateurs, si le continent noir affiche son unité en soutenant sa candidate, il y a de grandes chances qu'elle décroche le siège de Directeur Général de l’OMC. La candidate de Corée du Sud est quant à elle très soutenue en Asie.

Pour la première fois dans l’histoire, une femme siègera à la tête de l'OMC. Après la démission en août dernier du brésilien Roberto Azevedo, un an avant la fin de son mandat, l’organisme est à la recherche d’un nouveau directeur général. L'Afrique a toutes ses chances selon les analystes.


Zoom sur Ngozi Okonjo-Iweala du Nigeria

Connue pour son intégrité, incorruptible, l’ancienne ministre des Finances a toujours lutté contre les corrompus dans son pays. Le choix pour le Nigeria de présenter l’ancienne ministre comme candidate semble plus que judicieux selon les observateurs, au regard de ses états de service. Son passage à la Banque Mondiale, au sein de divers conseils d’administration de haut niveau et à la tête du ministère nigérian des Finances lui valent des discours élogieux de part et d'autre, venant révéler son niveau d'efficacité et d'intégrité. Une expérience et des qualités qui pourraient jouer en faveur de la candidate nigériane.

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts Récents