Mini Sommet entre la RDC, le Rwanda, l'Ouganda et l'Angola : la sécurité des grands lacs afr


C’est sur la sécurité dans la région des Grands Lacs africains, que les présidents de la RDC (Félix Tshisekedi), du Rwanda (Paul Kagamé), de l’Ouganda (Yoweri Museveni), et de l’Angola (João Lourenço), se sont entretenus ce 07 octobre 2020.

Cette rencontre de ces chefs d’Etats par vidéo conférence, est un mini-sommet, où les dirigeants de ces pays, doivent tabler et trouver des solutions, sur l’insécurité qui règne à l’Est de la République Démocratique du Congo, où, les groupes armés constituent une menace chronique. « L'objectif de cette rencontre numérique est de parvenir au renforcement des relations de bon voisinage en multipliant les efforts des pays concernés en faveur de la coopération, de la pacification et de la stabilisation de l'est de la RDC et de la sous-région des Grands Lacs », indique un communiqué. Le sommet se penchera sur «la situation politique, diplomatique et sécuritaire, la coopération sanitaire, la lutte contre l'exploitation et le commerce illégaux (des ressources naturelles) et la coopération contre le COVID-19 », a-t-il ajouté.

Le président Félix Tshisekedi a présidé le sommet depuis Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, où plusieurs personnes ont perdu la vie l'année dernière, à cause des exactions attribuées aux Forces démocratiques alliées (ADF), une milice née dans les années 1990 en tant que groupe rebelle musulman ougandais. Deux autres provinces de l'est, le Sud-Kivu et l'Ituri, sont également aux prises avec des groupes armés, dont beaucoup ont des racines ethniques.

Le président burundais Evariste Ndayishimiye avait été invité à y assister, mais a annoncé le 8 septembre qu'il serait indisponible. Ndayishimiye a reçu le lundi 5 octobre, la ministre des Affaires étrangères de la RDC, Marie Tumba Nzeza. Les pays ont convenu de promouvoir l'échange d'informations « en particulier sur la sécurité transfrontalière » et d'organiser des « patrouilles » pour superviser la navigation sur le lac Tanganyika, que les deux États partagent, selon un communiqué conjoint. Les 4 nations, ont convenu d’allier leurs forces pour ramener la paix dans leurs différentes frontières. Les chefs d’État ont affirmé « leur volonté de lutter conjointement contre les réseaux mafieux régionaux et internationaux qui contribuent à l’exploitation et aux commerces illicites des ressources naturelles dans la sous-région des Grands Lacs ». Les experts et les ministres des Affaires étrangères ont été responsabilisés afin de proposer les modalités pratiques des résolutions adoptées au cours de ce mini-sommet.

La RDC, le plus grand pays d'Afrique subsaharienne, entretient des relations parfois tendues avec ses voisins - héritage de deux guerres régionales, en 1996-97 et 1998-2003, dans lesquelles elle a accusé le Burundi, le Rwanda et l'Ouganda de soutenir les insurrections dans le à l'est du pays.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine