Kenya – France : Uhuru Kenyatta en visite chez Emmanuel Macron pour signer des accords économiques


Paris et Nairobi confirment leur rapprochement diplomatique. Ce mercredi 30 septembre 2020, le président Uhuru Kenyatta entame une visite de cinq jours chez son homologue français Emmanuel Macron. Ce déplacement est placé sous le signe d’accords économiques.

Le Jeudi 1er octobre 2020, le chef de l’Etat kenyan aura des rencontres avec les entrepreneurs lors de l’événement Bpifrance Inno Génération (BIG). Cette rencontre réunit des patrons de grands groupes, d’ETI, de PME, de start-up et des créateurs afin d’échanger sur le développement du secteur, entre autres. Le vendredi 02 octobre, Uhuru Kenyatta rencontrera également les entrepreneurs à l’occasion d’une réunion avec le Medef qui se déroulera au Cercle de l’Union Interalliée à Paris. Il sera reçu le même jour à l’Elysée par homologue français et devrait signer plusieurs accords de partenariat public-privé sur l’eau, les infrastructures et l’énergie. Emmanuel Macron s’est rendu à Nairobi en mars 2019 pour une visite d’Etat. « Notre objectif est de pouvoir ouvrir des marchés africains aux entreprises françaises, souligne un conseiller de l’Elysée. Nous avons besoin de donner une impulsion politique pour la conquête de ces grands marchés alors qu’elle va davantage de soi dans les pays du pré carré francophone. » La séquence concoctée par Emmanuel Macron pour son homologue kenyan, Uhuru Kenyatta, en visite en France cette semaine, répond pleinement à cette ambition de diplomatie économique. Préparé de longue date, ce séjour est avant tout porté vers le business.

Nairobi a développé une Vision 2030 dont l’ambition est de faire passer le Kenya d’un statut de pays à faible revenu à un pays à revenu intermédiaire. Cette feuille de route repose sur les infrastructures, le digital, l’énergie… « Le Kenya représente une terre d’opportunités pour les entreprises françaises qui sont déjà implantées dans le pays et où l’Agence française de développement finance de nombreux projets, explique Momar Nguer, président du comité Afrique du Medef International. C’est une excellente porte d’entrée vers l’East Africain Community, un immense marché de près de 180 millions de consommateurs. »


Bloc économique et politique


Les pays de la région (Burundi, Kenya, Rwanda, Soudan du Sud, Tanzanie et Ouganda) ont largement avancé dans leur processus d’intégration régionale, comme en témoignent les progrès encourageants de leur union douanière et de leur marché commun. Un processus de convergence monétaire est à l’étude. Objectif : construire un bloc économique et politique en Afrique de l’Est. Avec l’aide des partenaires internationaux dont la Chine, l’EAC développe ses infrastructures régionales. Des grands groupes comme Vinci et Eiffage, réunis dans un consortium mené par le fonds français Meridiam International, se positionnent aussi sur l’autoroute à péage Nairobi-Nakuru-Naivasha. Cette voie rapide doit faciliter le transport des véhicules et des marchandises et compléter le chemin de fer entre Naivasha et Malaba, à la frontière de l’Ouganda. D’autres entreprises françaises sont en discussion pour la mise en place de la ligne TER reliant l’aéroport de Nairobi au Centre-ville.

Et les groupes de l’hexagone souhaitent aussi se placer dans le cadre de l’appel d’offres, lancé en août, pour le projet de Nairobi Railway City, une grande zone d’activités qui sera bâti sur le site de l’ancien chemin de fer. Les autorités veulent en faire un espace d’habitations résidentielles, d’immeubles commerciaux, d’espaces culturels (musées) et d’industries high-tech.

L’Elysée et le patronat français souhaitent placer l’expertise française en matière « ville durable ». Pour conquérir le marché kenyan, ils misent sur une certaine désaffection du pouvoir à l’égard d’ouvrages construits par les Chinois comme la ligne à chemin de fer entre Mombasa et Nairobi. Le Kenya veut actuellement renégocier le prêt de 4,5 milliards de dollars accordé par Pékin pour construire cette liaison.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine