Ghana : Akufo-Addo inaugure le conseil d'administration de l'autorité de développement des c


Le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a inaugureré ce 29 septembre 2020 à Kumasi, le conseil d'administration de la Ghana Tree Crop Development Authority (TCDA), un organisme chargé de réglementer les cultures arboricoles du pays.

À l'instar du Ghana Cocoa Board, ce conseil supervisera la réglementation de la production, de la transformation et du commerce des cultures arboricoles : noix de cajou, palmier à huile, caoutchouc, karité, mangue et noix de coco au Ghana. Le TCDA identifiera et développera également, entre autres, une source durable de financement pour promouvoir et soutenir le développement de l'industrie arboricole. Il aura également pour mandat de coordonner et de faciliter le renforcement des capacités des agriculteurs, des transformateurs, des commerçants et des exportateurs de cultures arboricoles, et servira également d'organe de délivrance de permis aux acteurs de la chaîne de valeur des cultures arboricoles. S'inspirant du succès du Ghana Cocoa Board, le directeur général de l'African Cashew Alliance, Ernest Mintah, est convaincu que la Tree Crop Development Authority tirera le meilleur parti du sous-secteur prometteur de la noix de cajou du Ghana en créant des emplois, en générant des devises, en augmentant la pauvreté et la croissance économique générale du pays. « Le succès du secteur du cacao donne une indication qu'un sous-secteur de la noix de cajou bien développé, réglementé et coordonné peut contribuer de manière significative à la croissance économique du Ghana. Non seulement la noix de cajou mais les cultures arboricoles en général », a-t-il déclaré dans une interview.

Contribuant actuellement à environ 110 tonnes métriques de la production mondiale de noix de cajou brute de la récolte, avec un taux de transformation local d'environ 15%, le sous-secteur de la noix de cajou du Ghana a perdu sa compétitivité au profit de celle des pays voisins producteurs de noix de cajou, comme la Côte d'Ivoire qui possède un puits. -secteur développé et réglementé, et pays asiatiques comme l'Inde et le Vietnam. Mintah est convaincu que, compte tenu des ressources et du soutien nécessaire, le TCDA relancera la compétitivité de l'industrie de la noix de cajou et de l'industrie arboricole en général. Le TCDA, pense-t-il, permettra non seulement au Ghana de devenir l'un des principaux producteurs de noix de cajou dans le monde, mais pourra également faire du Ghana un leader en termes de transformation locale de la récolte en Afrique de l'Ouest en créant des conditions favorables aux transformateurs locaux. « Le Ghana a le potentiel de devenir l'un des principaux producteurs de noix de cajou dans le monde et c'est quelque chose que l'Autorité peut concrétiser. Avec le bon soutien, l'autorité peut également augmenter le taux de traitement du Ghana pour devenir l'un des meilleurs de la sous-région », a-t-il déclaré.

La volatilité des prix a été un défi pour l'industrie du cajou au fil des ans. En raison de la nature mal réglementée du secteur, les prix sont principalement déterminés par les acheteurs et les exportateurs à la ferme et sont pour la plupart surévalués ou sous-évalués. Cela affecte à la fois les agriculteurs et les transformateurs locaux. M. Mintah pense que l'autorité réglementera correctement le système de tarification, de sorte que ni l'agriculteur ni le transformateur ne soient exploités. Pour lui, il est gratifiant que les efforts de l'Alliance Africaine du Cajou et d'autres acteurs du secteur arboricole pour faire passer ce projet de loi et le rendre opérationnel vont enfin être récompensés. Le projet de loi Development Authority des cultures arboricoles (TDCA) a été posé et première lecture au Parlement le 4 e Juillet 2019, après plusieurs consultations entre le ministère de l’Alimentation et l’Agriculture (MOFA) et les parties prenantes, et renvoyé à la commission parlementaire sur l’alimentation, l’agriculture et Affaires cacao.

Le 14 Novembre 2019, le rapport du comité a été discuté sur le plancher du Parlement et du projet de loi lu la deuxième fois. Le projet de loi a finalement été adopté le 2 e Décembre 2019 après une période d'examen.

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine