Côte d’Ivoire – Troisième Mandat : l’opposition appelle a la dissolution du conseil constitutionnel


Les partis de l’opposition ivoirienne se sont réunis le 20 septembre 2020, au siège du PDCI pour former un front contre le troisième mandat du président Alassane Ouattara.

Dans une déclaration conjointe faite par l’opposition ivoirienne, un appel a été lancé au président de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, pour renoncer à son ambition de briguer un nouveau mandat présidentiel. Ils ont également appelé le peuple à la désobéissance civile et à manifester contre la candidature du chef de l’Etat sortant.

Les participants à la rencontre ont exigé des préalables avant toute élection dans le pays. Ils ont exigé une refonte complète de la commission électorale indépendante (CEI), la dissolution du conseil constitutionnel, le retrait de la candidature de Ouattara, « la mise en place d’un organe électoral consensuel, véritablement indépendant et impartial, capable d’organiser des élections justes, transparentes et crédibles et un audit de la liste électorale ».

« En tout état de cause, les partis et groupements politiques de l’opposition ivoirienne ainsi que les organisations syndicales et de la Société Civile demandent au peuple de Côte d’Ivoire de demeurer en ordre de bataille, se mobiliser pour des manifestations légitimes sur toute l’étendue du territoire, conformément à la Constitution, pour la restauration de la démocratie et de l’Etat de droit, en vue des élections justes, régulières, transparentes et inclusives », a appelé l’ensemble des parti et groupements.

Plusieurs partis politique d’opposition ont participé à cette rencontre. Notamment le PDCI, EDS, L’URD, LIDER, GPS ou encore l’UPDCI.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine