Coronavirus : la Guinée Equatoriale, un exemple dans la prévention de la prise en charge


Alors que la pandémie du Coronavirus fait rage en Afrique et dans le monde, la Guinée Equatoriale, loin d’être épargnée, est l’un des pays qui compte le moins de contagion sur la planète. Avec seulement 51 cas confirmés dont 4 guéris et zéro décès, le pays doit ce résultat à sa bonne organisation : de la prévention à la prise en charge en passant par le dépistage.


Depuis le 11 Avril, le pays est passé en phase de « confinement rigoureux », conformément aux nouvelles prescriptions gouvernementales, à l’issue de la réunion du 13 avril, présidé par le Vice-président de la République Teodoro Obiang Mangue. Seuls sont exemptés les fonctionnaires de l’administration publique et privée, ainsi que les supermarchés, les épiceries et les pharmacies de tous les districts de la région insulaire. En plus d’élargir la réalisation de tests de dépistage du coronavirus aux pilotes et à l’équipage des navires marchands, le gouvernement national remettra également des masques gratuitement à la population, qui sera obligée de les utiliser


Ces mesures viennent renforcer la dynamique instaurée par les autorités équato-guinéennes , visant non seulement à la prise de conscience par les citoyens , du danger que représente le Covid-19 ; mais aussi les moyens financiers, matériels et humains déployés depuis le début de cette crise, qui font de la Guinée Equatoriale un model dans la sous-région et en Afrique sub-saharienne.


En plus de gérer la situation interne, le pays est engagé dans la stratégie sous-régionale de lutte contre le Coronavirus en zone CEMAC (Communauté Economique et Monétaire des états d’Afrique Centrale), aux côtés du Cameroun, Congo, Gabon, Centrafrique et Tchad. le 28 mars dernier, les ministres en charge des finances et de l’économie de la CEMAC ont tenu une réunion à l’issue de laquelle il a été décidé de la mise en place d’un train de mesures de soutien aux entreprises frappées par la crise du Covid-19 du fait des actions de riposte prises par chaque État dans la lutte contre cette pandémie.

Rappelons qu’au plus profond de la crise en février dernier, le Conseil des ministres de la Guinée équatoriale a accepté de soutenir la lutte de la Chine contre le coronavirus avec une contribution de solidarité de 2 millions de dollars, sous la houlette du président Obiang Nguema Mbasogo.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine