COVID-19 : 10 localités du Bénin en confinement déguisé dès ce lundi 30 mars


Dès ce lundi 30 mars 2020, 10 communes du Bénin sont en isolement du reste du pays. C’est l’une des mesures fortes prises par le gouvernement après la découverte de trois nouveaux cas de Coronavirus. Dans la mise en œuvre de cette mesure dénommée « cordon sanitaire », plusieurs interdictions sont faites aux populations.


Les habitants de Cotonou, Abomey-Calavi, Allada, Ouidah, Tori, Zè, Sèmè-Podji, Porto-Novo, Akpro-Missérété et Adjarra resteront pendant deux semaines dans un cordon sanitaire. A l’analyse des interdictions faites pour la mise en œuvre dudit cordon, on s’aperçoit que tout ceci ressemble bien à une sorte de confinement.


A l’intérieur du cordon sanitaire, les populations peuvent vaquer normalement à leurs activités ; mais ne peuvent pas aller au-delà. « Interdiction d’entrée et de sortie dans l’espace du cordon sanitaire, sauf dérogation des préfets ». Des mesures qui montrent clairement que le cordon sanitaire dont il s’agit est un confinement partiel. Surtout que l’objectif est d’isoler ces régions, considérées comme les plus exposées, du reste du pays.


Moyens de transports limités, bars discothèques et autres fermés


Pendant cette période où ils seront coupés du reste du pays, les populations des 10 communes concernées devront changer certaines habitudes. Plus de sortie en boites de nuit ou en bars ; plus de déplacements en transport communs (bus, minibus). Les taxis et embarcations peuvent circuler, mais avec 03 passagers au maximum. Quant aux taxi-motos, ils sont contraints de remorquer un seul passager à la fois.


Au niveau des espaces marchands (boutiques, magasins, supermarchés, marchés ordinaires et autres), obligation est faite aux usagers d’observer la distance d’au moins un (1) mètre entre personnes. Cette règle est valable pour les travailleurs. Toutes ces interdictions bouleverseront le mode de vie des populations concernées ; mais elles devront s’y faire, car les autorités ne comptent pas faire de la complaisance.


Le gouvernement va veiller au respect des interdictions sans complaisance


Dans sa sortie médiatique ce dimanche, le président Patrice Talon a invité les populations au respect strict de cette mesure d’isolement. A l’en croire, c’est une mesure prise pour protéger tout le pays contre la pandémie du Covid-19. « Les mesures que nous venons de prescrire et qui vont entrer en vigueur dès demain lundi, nous permettront d’empêcher la propagation du virus à l’intérieur du pays, tout en préservant l’activité économique dans une partie du territoire, et en réduisant seulement la mobilité de certains acteurs dans la zone critique », a-t-il déclaré.


Le chef de l’Etat est conscient qu’il s’agit d’un exercice difficile ; mais il faut quand même s’y engager. « C’est un exercice très difficile qui requiert sérénité, sang-froid et perspicacité. Nous avons pris les mesures qui s’imposent avec sens de responsabilité et discernement. Nous veillerons donc sans complaisance à leur respect par tous », a-t-il prévenu.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine