Coronavirus : des prostituées arrêtées pour propagation de la maladie au Cameroun


Au Cameroun, la police a mis aux arrêts plusieurs dizaines de prostitués alors que celles-ci allaient dans les hôtels utilisés comme centre d’isolement pour offrir leurs services aux personnes en quarantaine, rapporte Actu Cameroun.


Selon un rapport de Daily Nation, les prostituées, qui gagnent à l’est 30 $ par nuit, ont approché des voyageurs d’Europe malgré le risque de contracter la maladie et de la propager. Le média cite Jean Claude Tsila, un responsable administratif de la capitale du Cameroun qui a confirmé à la chaîne de télévision publique Cameroon Radio Television (CRTV), qu’au moins une cinquantaine de prostituées ont été arrêtées par la police.


« Nous avons été informés de manière fiable que certaines personnes confinées dans certains hôtels à Yaoundé en raison de la pandémie de coronavirus recevaient des prostituées dans leurs chambres », a déclaré l’officier administratif. Il a décrit le «trafic de prostituées» dans les chambres d’hôtel comme un «acte d’indiscipline légendaire», rapporte le Daily Nation. Selon Actu Cameroun, la sécurité a été renforcée autour des hôtels et les personnes arrêtées seront inculpées de propagation de la maladie mortelle, un crime passible d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à trois ans et d’une amende.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine