Guinée : 1958- 2020, la longue marche des référendums constitutionnels


La singularité de l'histoire de la Guinée rime parfaitement avec la politique de cette Nation, unique en son genre par ce qu'étant le seul à avoir choisi la Liberté et l'indépendance au détriment de la Communauté Franco- Africaine souhaitée par le Général de Gaulle. Le référendum se définit en droit constitutionnel comme étant une ultime consultation populaire directe du peuple appelé au cours d'un vote ouvert, à répondre par OUI ou par NON sur une question fondamentale engageant l'intérêt supérieur de l'Etat. Le référendum du 28 septembre 1958 organisé en Guinée par feu Ahmed Sékou Touré, a consacré un oui explosif pour l'indépendance de la Guinée proclamée le 02 Octobre 1958.


1---- Le premier référendum constitutionnel du 28 Septembre 1958.


L'esprit libre et indépendantiste de la Guinée est la source nourricière de la lutte pour l'émancipation des peuples Africains. Inspiré par la farouche opposition de l'empereur de Wassolon l'Almamy Samory Touré contre la pénétration impérialiste au nom de la colonisation, Sékou Touré Ahmed soumet à son peuple en 1958 le choix cornélien du Général de Gaulle demandant aux Etats Africains d'appartenir à la Communauté Franco-Africaine ou de choisir la voie de indépendance. A l'issue de ce premier Référendum de l'histoire de la Guinée, le peuple a opté pour un OUI pour l'indépendance. Une première Constitution est adoptée à l'unanimité par les 60 Députés de l'Assemblée Nationale soit 57 pour le Parti Démocratique de Guinée(PDG), 2 de l'Alliance BAG-DSG et un(01) député indépendant en la personne de Habib Talk de Dinguiraye. Cette Constitution comporte 53 articles répartis en 12 titres.


2---- Le deuxième Référendum Constitutionnel du 23 Décembre 1990.


Le 20 juin 1990, François Mitterrand, convoque à la Baule en France ,les Chefs d'Etats Africains et leur instruit de favoriser le multipartisme politique que la France a elle même à plus d'un titre favorisé l'interdiction. Lansana Conté, qui le 3 Avril 1984 , à la mort du premier président de Guinée Ahmed Sékou Touré, a pris le pouvoir, soumet par voie référendaire un projet de constitution consacrant une pluralité de partis politiques. Le 23 Décembre 1990, le peuple guinéen vote pour le OUI et une nouvelle constitution est promulguée un an après soit le 23 Décembre 1991. Cette Constitution de 96 articles répartis en 12 titres, abroge les dispositions de celle du 14 Mai 1982 ayant créé la République populaire et révolutionnaire de Guinée.


3---- Le troisième Référendum Constitutionnel du 22 Mars 2020.


Le 19 Décembre 2019, l'avant projet de nouvelle constitution, devenu projet après approbation des Présidents de l'assemblée nationale et de la Cour Constitutionnelle, a été soumis au Public Guinéen. Sur le plan politique, le Premier ministre a mené des consultations citoyennes dont le rapport a été positif. Le 31 Décembre 2019, lors de son sempiternel message de fin d'année, le pr Alpha Condé a déclaré in fine, "ce projet fera l'objet d'une large vulgarisation avant son adoption par le peuple souverain..." Ce peuple est donc convié par voie référendaire le 22 Mars 2020, à se prononcer par un OUI ou par un NON, à ce projet de nouvelle constitution qui comporte 161 articles répartis en 18 titres, augmentant le nombre de mandats présidentiels à 6 ans renouvelables une fois au lieu de 5 ans prévus dans la constitution du 07 Mai 2010.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine