QUE VEUT L'ORGANISATION INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE (OIF) DANS LE PROCESSUS ÉLECTORAL EN G


Actrice principale avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), l'Union Européenne(UE) et la Commission électorale nationale indépendante de la Guinée (CENI) en tant qu'experts, partenaires techniques et financiers, l'organisation Internationale de la Francophonie a audité de juillet à septembre 2018, le fichier électoral de la Guinée. Cet audit étant une prescription majeure du Dialogue National tenu en 2016, après les élections présidentielles marquées par l'écrasante victoire au premier tour du Parti au pouvoir et ses alliés.


1-Les perdants à cette élection ont érigé plusieurs récriminations du fichier électoral au rang desquelles:


* l'enrôlement des mineurs dans le fichier électoral

* l'enrôlement des personnes frappées d'incapacités Électorales,

* la présence dans ce fichier des doublons permettant à une personne de voter plusieurs fois!

* le gonflement du corps électoral national passé de 2013 à 2015 de 5.206.118 (cinq millions deux cents six mille cent dix-huit) d'électeurs à 6.693.491(six millions six cents quatre-vingt-treize mille quatre cent quatre-vingt-onze), soit un accroissement de 22%!


Les experts de l'organisation Internationale de la Francophonie a pris pour bases de recherche ces récriminations et adjoints comme éléments d'appui, les croisements d'informations tirées des différents fichiers de 2002, 2008 et tous les autres documents disponibles à la CENI qui leur a ouvert toutes les portes, les données et les codes de tout le système électoral Guinéen !


2- Résultat de l'expertise conjointe OIF, PNUD, UE, CENI de l'audit complet du fichier électoral Guinéen.


Après avoir consulté et félicité l'arsenal légal que le législateur Guinéen a mis sur pieds pour garantir des élections saines, les experts sont entrés dans le cœur des préoccupations de l'opposition ! Il en ressort un rapport séquentiel.


* L'examen du fichier électoral de 2015 révèle que toute personne y enregistrée répond aux exigences d'âge imposée par le code électoral et les lois organiques. Conclut que l'allégation de l'enrôlement des mineurs dans le fichier électoral est une farce! Seul reproche, le manque de capture des pièces d'identités après la biométrie qui est déjà un élément sécuritaire suffisant pour personnaliser et identifier un électeur.


* S'agissant de l'enrôlement des personnes frappées d’incapacités électorales comme les défunts, la capture des empreintes digitales est une solution qui permet de purger pendant l'élection.


* Quant à l'enrôlement d'une seule et même personne plusieurs fois(le dédoublonnage) et qui aurait pour conséquence le gonflement du corps électoral national, l'OIF et les autres Experts ont donné une réponse cinglante à savoir :


La CENI s'est procurée de 257 kits pouvant inscrire chacun 2700 électeurs. Ce matériel de très grande fiabilité, capable, disent ces experts, d'être réutilisé à maintes reprises dans les futures mises à jour du système électoral , ne peut pas permettre à une même personne de s'enregistrer plusieurs fois(doublons) dont parlent à tort les responsables de certains partis politiques de l'opposition, puisque la Capture des empreintes digitales est obligatoire !


--Les experts concluent que le défaut de complétude du dédoublonnage et l'absence d'empreintes digitales de certains électeurs n’implique en rien la génération des doublons. Au terme des croisements d'informations tirées des différentes bases des données de 2002 à 2018, le taux de doublons estimé par l'opposition à 33% et qui a constitué une base de recherche ne correspond pas à la réalité!!!! Ces doublons qui entrent dans la marge de l'erreur et non de l'entourloupe électoral ont été évalué par les experts à 0,06% ne concernant que 3.380 électeurs !


---Sur le grossissement des électeurs dans la Haute Guinée, par ailleurs fief et village électoral du parti vainqueur de l'élection de 2015, la raison est toute simple. La gouvernance de la Guinée depuis l'arrivée du Pr Alpha Condé a permis la libéralisation de l'économie. La Haute Guinée est particulièrement riche en minerais dont l'or de bon caratage. De même qu'aux États-Unis d'Amérique, après la Constitution de Philadelphie de 1787,il y a eu la conquête de l'ouest avec la Ruée vers l'Or, en Haute Guinée, le Président Alpha Condé a permis une exploitation artisanale de l'or et on assiste depuis 2010 une ruée vers Siguiri et autres pour l'exploitation de l'or et l'institution des commerces dès lors que le pouvoir d'achat a grossi dans la Région ! Voilà la raison du boom des populations en Haute Guinée !!


****Les experts ont recommandé enfin la mise en place d'un groupe de réflexion pour intégrer la traçabilité des pièces d'identités des inscrits comme supports aux inscriptions !


****Outre la numérisation des pièces d'identités, les experts ont recommandé la mobilisation des autres Experts, eux inclus, pour la réorganisation de la base des données au niveau de la CENI avec des logiciels informatiques, tout en constatant que la protection des données au niveau de cette CENI est d'une fiabilité qui empêche toute modification accidentelle ou préméditée des données dans la machine !


Pourquoi l'Organisation Internationale de la Francophonie a été appelée à quitter la consécration d'un travail d'expertise réalisé avec tant de brio?

Qui sont les instigateurs ?

Est- ce le début de la déstabilisation de la Guinée ??





Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine