Etats-Unis: Donald Trump réduit l’accès pour les ressortissants du Nigéria


En pleine procédure d’empeechment, Donald Trump a trouvé le moyen de revigorer son électorat. Le président américain a décrété, vendredi 31 janvier, de nouvelles restrictions pour l’accès aux Etats-Unis de ressortissants de 6 Etats supplémentaires, dont le Nigeria, le pays le plus peuplé d’Afrique, dans le sillage de son très controversé décret anti-immigration. Cette décision concernant le Nigeria contraste avec la cordialité de Donald Trump lors d’une rencontre au sommet avec Muhammadu Buhari, en mai 2018.


Le président américain, légèrement agacé par la demande de son hôte d’aider le Nigeria à récupérer 500 millions de dollars détournés et logés dans les banques américaines, avait déclaré que son pays renforcera les bonnes relations qu’il entretient avec le Nigeria, en particulier sur le registre des droits de l’homme et sur la façon de lutter contre le terrorisme. La nouvelle mesure, qui entre en vigueur le 22 février, concerne également la Birmanie, l’Erythrée, le Kirghizstan, le Soudan et la Tanzanie, ont annoncé des responsables de l’administration américaine.


Les six pays ont une population musulmane importante. Le nombre total de pays figurant désormais sur la liste des voyages restreints s’élève à 13. Les visas d’immigrant, délivrés à ceux qui cherchent à vivre aux États-Unis, seront interdits pour le Nigeria, le Myanmar, l’Érythrée et le Kirghizistan. L’interdiction empêchera également les immigrants du Soudan et de la Tanzanie de se rendre aux États-Unis grâce à la loterie des visas pour la diversité, qui octroie des cartes vertes à 50 000 personnes par an.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine