SOMMET DE DAVOS 2020 : LES NOCES D’OR POUR SE REINVENTER


Forum économique mondial, 50e prise du genre a ouvert ses portes ce mardi 21 Janvier 2020. Dirigeants politiques, chefs d’entreprise, leaders d’ONG ou jeunes entrepreneurs sociaux y prennent part. 3 000 participants, au total vont converger, et ce jusqu’à vendredi 24 Janvier, vers la station de Davos, dans les Alpes suisses, à l’invitation de Klaus Schwab. Cet économiste d’origine allemande avait lancé, en 1971, ces rencontres au sommet afin d’inciter au dialogue européen d’abord, puis mondial. Une trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement, dont la chancelière allemande Angela Merkel et le vice-premier ministre chinois Han Zheng, étaient attendus. Après un demi-siècle, le Forum de Davos est toujours vivant et la recette qui fait son succès reste la même.

Une bonne opportunité pour trump


Il sont une trentaine de chefs d’Etat et de gouvernement, de nombreux patrons et des défenseurs de la cause climatique, dont Greta Thunberg, qui se sont croiser ce mardi dans les Alpes suisses pour la 50e édition du grand raout économique mondial. La tête d’affiche, le président des Etats-Unis Donald Trump, qui a prit la parole dès l’ouverture des travaux, quelques heures avant l’ouverture de son procès pour destitution. Une façon, pour le locataire de la Maison Blanche, qui emmène avec lui sa fille Ivanka et son gendre Jared Kushner, de montrer le peu de cas qu’il fait de cette mise en cause. Il y a deux ans, lors de sa première visite, il avait tenu un discours musclé qui préfigurait la mise en œuvre d’une politique protectionniste, à l’origine d’une crispation des relations commerciales avec la Chine et l’Union européenne (UE). Ces dernières semaines, M. Trump, qui aspire à être réélu en novembre, a joué la carte de l’apaisement avec Pékin. Faut-il le rappeler, en 50 ans, ce forum s’est imposé comme un rendez-vous important du monde des affaires et de la classe politique, sans échapper à de multiples critiques.


Edition axée sur le capitalisme


Le thème retenu lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial à Davos, un événement annuel haut de gamme dans les Alpes suisses est : « Parties prenantes pour un monde cohérent et durable ».Car l’objectif est de passer à un autre type de capitalisme. Cela signifie que les entreprises doivent concentrer leurs profits et leurs priorités non seulement sur les actionnaires et les cours des actions mais sur les autres: les employés, les clients, les fournisseurs et les communautés. Pour certains observateurs, ce changement est déjà en marche. A titre d’illustration, l'automne dernier, le groupe de PDG américain connu sous le nom de Business Roundtable a redéfini l'objectif de la société «de promouvoir une économie qui sert tous les Américains». Et ces derniers jours, Delta Airlines a annoncé un plan de participation aux bénéfices record de 1,6 milliard de dollars, accordant à chaque employé une rémunération supplémentaire de deux mois.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine