• 2rp

NIGERIA / BUDGET DE L'AGRICULTURE DE LA CEDEAO : LES ACTEURS DU SECTEUR RENCONTRE LES PARLEMENTA


Au lendemain de la réunion de consultation du deuxième sommet du budget de l'agriculture des peuples de la CEDEAO, des associations d'agriculteurs et de la société civile œuvrant dans la communauté économique des états de l'Afrique de l'ouest ont rencontré leurs parlementaires le 03 novembre 2019, au palais des conférences d'Abuja siège de cette institution sous régionale. L’objectif de cette rencontre, était de porter au-devant de la scène les nombreuses difficultés et les revendications des agriculteurs, en particulier chez des femmes et des jeunes.


Au terme d'échanges instructifs et constructifs entre les parlementaires et les experts des questions agricoles, il en ressort que dans tous les pays de la CEDEAO les agriculteurs rencontrent de nombreux problèmes, les femmes et les jeunes étant les premières victimes de ces difficultés et inégalités qui ne cessent de croitre.


En effet, comme le démontrent de nombreuses études réalisées dans la sous-région Afrique de l'ouest, peu importe le pays dans lequel on se trouve en Afrique en général et dans la CEDEAO en particulier les femmes et les jeunes agriculteurs rencontrent des difficultés similaires. Ces derniers n'ont pas un accès garanti et sécurisé à la propriété foncière, ils manquent de financements pour les accompagner dans leurs différents projets, les politiques étatiques sont généralement en leur défaveur, ce qui contribue directement à l'augmentation de la pauvreté, l'insécurité alimentaire, le chômage et bien d'autres maux.


C’est donc dans l'optique de renverser cette tendance, que les agricultrices de la CEDEAO ont tenu à faire partager aux parlementaires ouest-africain, un ensemble de résolutions qui selon elles mettraient définitivement fin à toutes les inégalités et tracasseries que subissent les femmes et jeunes agriculteurs au quotidien.


pour faire face à cette situation, les principaux acteurs du monde agricole de la CEDEAO recommandent le renforcement qualitatif et quantitatif de l'aide à l'agriculture lors de l'exercice budgétaire 2020/2021, l'Implémentation de la vision 2025 de l'agriculture adoptés en 2015, une dépolitisation du secteur agricole, l'implication des femmes et des jeunes dans l'élaboration des politiques agricoles, la modernisation des chaines de valeurs, sans oublier l'application effective de la directive des 10% de la déclaration de Malabo qui faut-il le rappeler est une recommandation de la CEDEAO qui demande à tous ses pays membres de consacrer au minimum 10% de leur budget global à l'agriculture.


Rappelons que cette rencontre avec les parlementaires de la CEDEAO est le fruit du travail des plateformes telles que ACTIONAID, le CNC, OXFAM, TRUSTAFRICA, ONE, qui ne cessent d'œuvrer pour l'amélioration des conditions des agriculteurs sur le continent et en particulier chez les jeunes et les femmes car comme elles-mêmes ont coutume de le dire, pas de femme, pas de nourriture sur la table.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine