L'automatisation, la solution aux décès liés à l'exploitation minière en Afrique du Sud


La semaine dernière, le 18 novembre 2019, la campagne Justice for Miners (JFM) a organisé une réunion du Forum de la société civile d’Afrique du Sud destinée à débattre de la question des accidents mortels survenus sur les sites miniers en raison de conditions de travail dangereuses. Selon les statistiques officielles, plus de cinq millions de personnes sont mortes de tuberculose et de silicose en Afrique du Sud au cours des 130 dernières années.


Ce n'est pas le premier exercice de sensibilisation destiné à mettre en évidence les conditions de travail difficiles qui règnent dans les mines en Afrique du Sud. En 2017 et 2018, le nombre de décès dans les mines à travers le pays est reparti à la hausse après avoir diminué au fil des ans, entraînant des grèves. Selon une société minière, Sibanye-Stillwater, les manifestations ont coûté environ un milliard de rands, soit environ 70,7 millions de dollars.


La perte d’une licence d’exploitation est le premier risque pour les mineurs, selon un rapport intitulé « Principaux risques et opportunités pour les mineurs en Afrique 2020 », publié par le cabinet de conseil EY.


En réponse, les processus de production dans les mines doivent être modernisés et les technologies sont d’ores et déjà disponibles. L'automatisation peut réduire à zéro les décès liés à l'exploitation minière. Les cabines télécommandées peuvent minimiser le nombre de personnes présentes dans les zones de production et réduire le risque d'accident. Les maladies pulmonaires causées par la poussière deviendront également un vestige du passé. Et les capteurs de fatigue avertiront les conducteurs du moment où ils devront faire une pause, ce qui réduira leur temps et leur fatigue au volant, qui peuvent causer des dommages irréparables. Avec 93% des accidents de véhicules dans les mines à ciel ouvert dus à une erreur humaine et 70% liés à la fatigue du conducteur, les technologies automatisées constituent l'avenir.


Le projet Mine intelligente développé par Zyfra Mining place la sécurité au premier plan. Son système ZM Safety surveille et analyse les violations de la sécurité du travail, détectant, corrigeant et gérant chaque problème détecté. À ce jour, le système est utilisé par plus de 9 000 personnes, qui ont signalé une réduction de 40% des infractions en matière de santé et de sécurité, réduisant ainsi le nombre d'accidents de travail. De plus, les technologies autonomes rendront la production plus efficace, ce qui constitue une nécessité dans la réalité consécutive au boom des matières premières.



Pour référence :

Zyfra est une société basée en Finlande, dotée d'un centre de R&D en Russie, qui fournit des solutions IoT et IA pour le secteur industriel. La société opère en Finlande, en Russie, en Chine, en Inde, à Singapour, en Bulgarie, en Roumanie et au Pérou. En savoir plus : https://zyfra.com/en/

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine