Visite au Xinjiang de diplomates de pays africains et de l'Union africaine


Une délégation de diplomates de seize pays africains et de l'Union africaine s'est rendue dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang du 9 au 12 septembre à l'invitation du gouvernement régional.


Des diplomates de pays tels que le Burundi, l'Ouganda, le Lesotho, le Soudan et le Zimbabwe se sont rendus dans les villes d'Urumqi et de Tourfan, où ils ont visité des quartiers résidentiels, des mosquées et des entreprises.


Ils ont salué les efforts déployés par le gouvernement chinois pour promouvoir l'harmonie sociale, sauvegarder la liberté de croyance religieuse des citoyens et préserver la culture traditionnelle des minorités ethniques, indiquant que la Chine et les pays africains devaient renforcer les échanges et la coopération dans la lutte contre le terrorisme et l'élimination de l'extrémisme.


"Nous avons constaté que le gouvernement local avait pris diverses mesures pour promouvoir l'unité nationale et maintenir l'harmonie sociale, réalisant des progrès positifs. En outre, il a vigoureusement encouragé le développement d'initiatives culturelles, ce qui est propice à l'unité nationale et peut avoir un impact positif sur le développement national", a déclaré Martin Mbazumutima, ambassadeur du Burundi en Chine.


Les diplomates ont visité une exposition sur les principaux cas de terrorisme survenus dans la région et se sont rendus dans un centre de formation professionnelle de l'arrondissement de Gaochang, à Tourfan.


Chrispus Kiyonga, ambassadeur d'Ouganda en Chine, a noté que le Xinjiang avait adopté de nombreuses méthodes efficaces pour lutter contre la violence et le terrorisme et guidé les jeunes sur la bonne voie par l'éducation et la formation. Les pays africains, y compris l'Ouganda, abhorrent le terrorisme et sont prêts à apprendre des expériences avancées du Xinjiang et à coopérer avec la Chine dans la lutte contre le terrorisme, a-t-il indiqué.


"J'approuve les pratiques du centre. Elles montrent que le gouvernement est responsable envers son peuple. Les étudiants ici sont heureux et apprennent de nombreuses compétences pratiques", a déclaré Lechoo D. Setenane, ambassadeur du Lesotho en Chine, après avoir visité des classes de formation professionnelle dans les domaines tels que la couture et le commerce électronique et les dortoirs des étudiants.


Les diplomates ont également salué la politique de la Chine en matière de religion lors de leur visite.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine