Alpha Condé se lève contre les bases militaires étrangères en Afrique.


La présence de troupes étrangères dans des pays d’Afrique est vue d’un mauvais œil par le président de la République. Alpha Condé pense que les opérations de main de la paix doivent être menée par les africains.


Il l’a fait savoir lors d’un entretien avec Abdourahmane Dia de la chaine Voix de l’Amérique. ‘’Quand j’étais à la tête de l’Union africaine, j’ai toujours demandé pourquoi voulez-vous qu’un bangladais vienne mourir au Mali ? On le paie, mais ça va servir à quoi ?’’, se demande-t-il.


‘’Pour que nous puissions nous battre, il faut que ce soit nous les africains. Nous sommes prêts à nous battre. Moi j’ai 850 hommes à Kidal depuis 2014. On dit que c’est une présence tournante, mais personne ne veut nous y remplacer’’, indique le locataire de Sékhoutouréyah.


Selon le président Condé, au lieu de ‘’gaspiller un milliard [de dollars] pour la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), il vaut mieux nous donner ça en matériels, nous accompagner pour les renseignements et nous laisser nous battre’’.


Evoquant le retard dans l’opérationnalisation du G5 Sahel, Alpha Condé révèle que cette entité ‘’n’a même pas eu la moitié des sommes qui lui avaient été promises. L’argent qui est promis n’est pas arrivé. Seuls les africains peuvent se battre pour changer les choses, pas les troupes des Nations Unies’’.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine