• 2rp

Le Nigeria va finalement signer l’accord de libre-échange continental


Première économie d’Afrique et premier marché du continent avec près de 190 millions d’habitants, le Nigeria a finalement annoncé qu’il signerait l’accord de libre-échange continental ce week-end, lors du sommet des chefs d’Etats et de gouvernement de l’Union africaine à Niamey au Niger, qui se tient du 04 au 08 juillet 2019.


Une annonce pour le moins surprenante, après des années de refus catégorique du Nigeria, de faire partie de cette zone de libre-échange africaine.

"Le Nigeria entrera dans la Zone de Libre Echange Continentale (ZLEC) au prochain sommet extraordinaire de l'Union africaine à Niamey, au Niger", a alors fait savoir la Présidence Nigériane tard mardi soir, sur son compte Twitter.

L’an dernier, Muhammadu Buhari avait annoncé qu’il ne se rendait pas à Kigali, au Rwanda pour prendre part aux travaux du Sommet extraordinaire de l’Union africaine pour signer le traité sur la Zone de libre-échange continentale (ZLEC). Raison pour laquelle des officiels de l’UA se sont d’ores et déjà réjouis de l’annonce nigériane. Le commissaire de l’Union africaine pour le commerce et l’industrie, Albert Muchanga, s’est lui félicité de cette “confirmation officielle”. “C’est un développement positif et important”, a-t-il écrit sur Twitter. “Plus que deux (pays), et le marché + pour toute l’Afrique + va pouvoir commencer à prendre forme”.


Abuja a cependant précisé que la signature de cet accord intervient après de multiples consultations de spécialistes locaux”. C’est pourquoi la “priorité sera désormais de mener des négociations pour garantir des garde-fous contre la contrebande et les importations massives qui menaceraient notre industrie” ; a souligné la présidence nigériane.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine