Liste noire des USA : les sanctions contre le Soudan prolongées d’un an par Trump


Le Soudan ne sortira pas de si tôt de la liste noire des Etats- Unis. Donald Trump vient de prolonger d’une année de plus les sanctions contre Khartoum. Dans une décision inattendue à quelques heures de l'élection présidentielle américaine, le président Donald Trump a signé, lundi 2 novembre au soir, un décret officiel prolongeant pour une année supplémentaire les sanctions contre le Soudan, placé sur la liste noire américaine des pays soutenant le terrorisme.

Ce que dit le communiqué de Trump

Selon le communiqué de la Maison Blanche signé par Donald Trump, en dépit des récents développements positifs pris par Khartoum, la crise survenue en raison des actions et des politiques du gouvernement soudanais qui ont conduit à différentes sanctions depuis 1997, « n’est toujours pas résolue ». Selon le communiqué ces actions et ces politiques, constituent toujours une menace inhabituelle et spéciale pour la sécurité nationale et la politique étrangère des États-Unis. Par conséquent, le président américain a décidé lundi soir qu’il était nécessaire de renouveler pour une année de plus les sanctions à l’égard du Soudan. Par le même décret, Donald Trump a également prolongé l’état d’urgence prononcé en 1997 aux États-Unis envers le Soudan en raison de la situation au Darfour. Bien avant la publication du dit communiqué, le président américain se félicitait, dans un tweet, du fait que le nouveau gouvernement du Soudan avait accepté de payer 335 millions de dollars « aux victimes américaines du terrorisme et à leurs familles ». Cette somme une fois versée, « je retirerai le Soudan de la liste des États soutenant le terrorisme ». a déclaré Mr Trump.

Le Soudan doit encore patienter

Après avoir été visé pendant vingt-sept ans par de lourdes sanctions américaines, le Soudan s’était nourrit d’un grand espoir, celui de se voir retiré de la liste des États parrains du terrorisme. Et c’est par un tweet daté du 19 Octobre que la nouvelle s’est répandue. « GRANDE nouvelle ! Le nouveau gouvernement du Soudan, qui a accompli de grandes avancées, a accepté de payer 335 MILLIONS de dollars aux victimes américaines du terrorisme et à leurs familles. » C’est une partie de l’accord trouvé entre les diplomates soudanais et américains. Ainsi, 335 millions de dollars, soit quelque 282 millions d’euros, vont être versés sur un compte international pour indemniser les familles des victimes des attentats contre les ambassades des États-Unis en Tanzanie et au Kenya, en 1998. Une grande victoire célébrée trop tôt, car Washington vient de prolonger d’un an les sanctions.

NOS SERVICES

Khartoum a signé en octobre dernier un accord de paix avec la rébellion au Darfour, elle a accepté de payer pour les victimes des attentats de 1998 de Dar es Salaam et de Nairobi. Elle a même accepté de normaliser, sous pression américaine, ses relations avec Israël… Elle espérait ainsi la levée de cette lourde sanction en vigueur depuis près de 30 ans, pour pouvoir redresser son économie agonisante.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine