L'Afrique en croissance dans un monde changeant


Il y a un an, lors de la cérémonie d'ouverture du sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA), le président chinois Xi Jinping a estimé que le développement de l'Afrique a un potentiel important et que ce continent est plein d'espoir.


Au cours de la première décennie du XXIe siècle, six des dix économies ayant connu la croissance la plus rapide au monde se trouvent en Afrique subsaharienne.


Au bout de plusieurs décennies d'efforts, l'Afrique a maintenant une véritable chance d'atteindre un développement stable, d'accélérer son processus d'intégration et d'élever son statut international.


UNE STABILITE POLITIQUE RENFORCEE


Entre 1896 et 1901, les colons britanniques ont construit un chemin de fer au Kenya, reliant le port kenyan de Mombasa à l'Ouganda dans le but de renforcer leur emprise sur "l'Afrique orientale britannique", preuve de l'histoire d'oppression coloniale du continent.


Ce ne fut qu'après les années 60 et 70 que la plupart des pays africains ont émergé à la suite d'une lutte longue et ardue contre un règne colonial de plusieurs décennies.


Cependant, l'ombre du colonialisme planait encore sur le continent, dont beaucoup de pays font face à des troubles relatifs à des questions historiques telles que la démarcation frontalière ou les conflits tribaux et religieux laissés en héritage par des colons occidentaux.


Les facteurs tels que l'imitation du système politique de l'Occident, le déficit de capacité de gouvernance de divers gouvernements africains ainsi que l'interventionnisme et la manipulation par des forces étrangères ont alimenté les troubles.


Tirant des leçons de l'histoire, les pays africains ont réalisé que le développement ne pourrait se faire sans un environnement politique stable. Dès le début du XXIe siècle, ils se sont engagés graduellement sur la voie de l'unité, de la coopération, de la paix et du développement.


Le lancement de l'Union africaine en 2002 a marqué une étape importante du parcours de l'Afrique vers l'intégration régionale et continentale, après quoi elle a enregistré des progrès sans précédent grâce à la coopération interne et à l'autosuffisance, a progressivement stabilisé sa situation politique et s'est développée en tant que l'une des régions qui ont connu la croissance la plus rapide au monde.


Un livre de recherche publié par l'Académie chinoise des sciences sociales indique que le chaos électoral en Afrique a considérablement diminué depuis 2010. Dotés d'une stabilité politique renforcée, la vaste majorité des pays africains ont amélioré leur compétitivité globale entre 2011 et 2016.


UNE COOPERATION GAGNANT-GAGNANT


Le 31 mai 2017, le premier train de passagers, dont l'avant de la locomotive a été peint aux couleurs du drapeau kenyan, est parti de la gare ouest de Mombasa, sous les applaudissements. Ce départ marque en effet l'achèvement des travaux de construction du chemin de fer à écartement normal (SGR, acronyme anglais) Mombasa-Nairobi, conçu et construit par des entreprises chinoises, ainsi que sa mise en service.


Contrairement à l'ancienne ligne à voie étroite, qui fonctionnait dans l'intérêt des puissances colonialistes, ce chemin de fer d'une longueur de 470km, le plus grand projet d'infrastructures au Kenya depuis son indépendance, a créé 46.000 emplois pour les habitants locaux et 1.600 professionnels ferroviaires ont été formés.

Les deux chemins de fer traversant le Kenya témoignent des profonds changements que connaît l'Afrique depuis un siècle, un microcosme du remodelage des relations africaines avec le monde extérieur.


Ces dernières années, les pays en voie de développement ont obtenu un plus grand poids sur la scène internationale, offrant des conditions favorables à l'Afrique pour lui permettre d'accélérer sa modernisation sous l'influence des économies émergentes.


L'Ethiopie, second pays le plus peuplé d'Afrique qui compte quelque 100 millions d'habitants, était l'un des pays les moins développés au monde. Cependant, l'économie éthiopienne a connu un taux de croissance annuel de 10,8% en moyenne entre 2005 et 2016.


Ce développement impressionnant ne pourra se concrétiser sans les efforts du gouvernement et du peuple éthiopiens, qui bénéficient également des parcs industriels et des projets d'infrastructures mis en oeuvre avec l'aide de la Chine, symboliques de la volonté de l'Ethiopie de s'inspirer de l'expérience chinoise en matière de développement.


Depuis dix années consécutives, la Chine demeure le plus grand partenaire commercial pour l'Afrique, avec un montant d'investissements cumulés dépassant 110 milliards de dollars sur le continent.


UN AVENIR PROMETTEUR


Les dirigeants africains ont officiellement lancé en juillet la phase opérationnelle de l'Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), visant à tracer la voie du développement du continent.


Face aux défis et aux opportunités de l'avenir, l'Afrique doit saisir l'occasion offerte par l'évolution de la conjoncture internationale pour amplifier sa voix sur la scène internationale, assurer la stabilité sociale à long terme et un développement économique durable, améliorer la gouvernance d'Etat et éliminer la corruption pour la satisfaction de son peuple.


Ces propositions visant à promouvoir la coopération internationale dans le cadre de l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR) proposée par la Chine ont facilité les relations économiques et commerciales de l'Afrique avec les économies émergentes.


"L'Afrique a la population la plus jeune au monde. C'est l'avenir de la Terre. Selon certains, à la fin du siècle, une personne sur trois sera africaine dans le monde", indique le docteur Cobus Van Staden, chercheur principal sur les relations Chine-Afrique à l'Institut sud-africain des affaires internationales.


"L'Afrique devrait avoir une influence beaucoup plus grande", estime-t-il. "Le seul moyen pour l'Afrique de se faire entendre est de prendre une part plus importante dans l'économie mondiale. La croissance est extrêmement importante".

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine