• 2rp

Tchad / Magistrature suprême : le maréchal Idriss Deby Itno a 30 ans à la tête du pays



Ce 1er décembre 2020, le maréchal Idriss Déby boucle 30 ans au service de la nation tchadienne. Un pouvoir qu'il a pris après le renversement de Hissène Habré dont les huit ans de règne sur le Tchad ont été émaillés de violations graves des droits de l'homme.



30 années de liberté


Pour la majeure partie des citoyens tchadiens, le premier décembre 1990 marque un vent de liberté après plusieurs années de dictature sous hissène Habré. Depuis lors, de nombreuses réformes ont été faite pour introduire une forme d’ouverture des institutions, à l’exemple des fondamentaux de la démocratie que sont la constitution et la diversité au niveau. Sur le plan économique et social, des grands progrès sont à noter dans la politique de continuité prônée par le maréchal Idriss Deby Itno qui veut faire du Tchad un pays fort et réconcilié. Un pays où la question de l’emploi, en particulier pour les jeunes, les femmes et les autres groupes vulnérables, constitue une préoccupation majeure pour le Gouvernement. Raison pour laquelle, pour le président Tchadien, sacré maréchal le 11 août dernier, ce trentième anniversaire au pouvoir coïncide avec une nouvelle modification constitutionnelle sans consensus. Le texte prévoit notamment un poste de vice-président et ramène à 40 ans, l'âge pour briguer la magistrature suprême. Malgré les contestations politiques de l’opposition, sa gouvernance semble solidement installée. Son bilan général mitigé affiche de grandes avancées.


Le 1er Décembre 1990


C'était il y a 30 ans. Le 1er décembre 1990, à la tête du Mouvement patriotique du salut, Idriss Déby s'empare de Ndjamena, une capitale abandonnée par son prédécesseur Hissène Habré dont les troupes ont été défaites par celles du MPS. Il troque son treillis pour un costume politique et devient le 4 décembre président du Conseil d’État. Hissène Habré, lui, se réfugie au Sénégal. Vingt mois plus tôt, le 1er avril 1989, Idriss Déby et quelques compagnons en désaccord avec leur mentor Hissène Habré tentent un coup d’État. On trouve aux côtés d’Idriss Déby, Mahamat Brahim Itno, ministre de l’Intérieur, et Hassan Djamouss, commandant en chef des forces armées tchadiennes. Mais le projet de putsch ayant été éventé, les trois compagnons et quelques dizaines d’hommes tentent de quitter le Tchad en direction du Soudan. Djamouss et Itno seront rattrapés et assassinés par l’appareil sécuritaire d'Hissène Habré. Depuis le Soudan, le colonel Idriss Déby parvient à fédérer les différents mouvements d’opposition contre Hissène Habré et crée le 11 mars 1990 le Mouvement patriotique du Tchad dans la localité soudanaise de Bamina.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine