top of page

Succès Masra bientôt de retour à N’Djamena: un accord a été conclu à Kinshasa



Au Tchad, les pourparlers se poursuivent en vue du retour de Succès Masra, en exil depuis la répression sanglante des manifestations du 20 octobre 2022. Le gouvernement tchadien de transition a signé un accord avec l’opposant Succès Masra dans le cadre de son retour à N’Djamena.



Dans un communiqué publié ce mardi, le facilitateur désigné de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), pour le Processus de Transition en République du Tchad, le président congolais, Félix Tshisekedi, porte à l’attention de l’opinion nationale et internationale, qu’il s’est tenu en cette date du 31 octobre 2023, à Kinshasa, capitale de la RDC, la cérémonie relative à la signature d’un accord de signature de principe entre le Gouvernement de la Transition de la République du Tchad, représenté par M. Abderaman Koulamallah, Ministre de la Réconciliation et de la Cohésion sociale et le parti politique « Les Transporteurs », représenté par son président, le Dr Succès Masra.


Signé sous la médiation du président Tshisekedi, cet accord va permettre le retour au Tchad du président du parti politique « Les Transformateurs » et de tous ceux qui avaient eu à quitter le territoire tchadien, à la suite des évènements malheureux du 20 octobre 2022.



Pour rappel, Succès Masra avait quitté le pays après la sanglante répression de la manifestation contre la prolongation de la transition du 20 octobre 2022. Des évènements qui ont fait 73 morts selon le gouvernement, au moins 300 morts d’après les organisateurs. L’opposant, sur qui un mandat d’arrêt international émis par la justice tchadienne, avait prévu rentrer le 18 octobre dernier. Mais il a dû le repousser pour laisser le temps au facilitateur afin de permettre au retour apaisé au pays.



Après un week-end de travail avec Succès Masra, la facilitation congolaise a accueilli, dimanche 29 octobre dans la soirée à Kinshasa, une délégation gouvernementale tchadienne, composée notamment du ministre de la Réconciliation, Abderaman Koulamallah, et du ministre de la Communication, Aziz Mahamat Saleh. Ce groupe de personnes est venu dans l’optique d’un face-à-face avec l’opposant, prévu mardi, en présence du facilitateur, le président congolais Félix Tshisekedi.


La mission de Facilitation de la CEEAC réitère par la même occasion, son engagement à accompagner le peuple tchadien pour la décrispation du climat politique en vue de l’organisation d’élections démocratiques, libres, transparentes et apaisées.

Comments


Posts à l'affiche
bottom of page