top of page
  • 2rp

République de Guinée : une grande étoile politique nommée Alpha Condé. Partie 2


Les mois de SEPTEMBRE de chaque année devraient être sacrés en Guinée et pour cause : le 28 Septembre 1898 le plus grand Résistant face à la colonisation française en Afrique, l'Empereur de Wassolon, L'Almamy Samory Touré est finalement enlevé et déporté au Gabon par les Troupes impérialistes françaises. La Guinée tombe dans une colonisation tous azimuts de la France jusqu'à l'adoption en 1956 en France de la Loi Gaston Deferre qui crée une Communauté Franco Africaine dans laquelle les indépendances devaient être partagées aux Etats francophone Africains. Tous les Etats francophones en Afrique ont plié l'échine sauf la Guinée du révolutionnaire Ahmed Sékou Touré qui en recevant la visite officielle du Général De Gaulle à Conakry va exposer clairement la position de la Guinée qui préfère la " Liberté dans la pauvreté à la richesse dans l'esclavage". Ainsi la Guinée refuse une indépendance factice c'est-à-dire sans Souveraineté et organise un referendum le 28 Septembre 1958 à l'issue duquel 96% de l'électorat guinéen a offert un NON catégorique à l'appartenance de la Guinée à cette Communauté Franco Africaine choisissant la voie de l'indépendance qui sera proclamée le 02 Octobre 1958 , prenant à contre pieds la France du Général De Gaulle . Deux mois de Septembre de deux années semblent cependant maudits en Guinée : septembre 2009 et septembre 2021. Si le 28 septembre 2009 une manifestation de la coalition des partis d'opposition au Stade du 28 septembre a été réprimée de manière brutale et sanglante, un autre septembre, précisément le 5 septembre 2021 fait couler le sang à Sekhoutoureya, le Palais Présidentiel Guinéen pour interrompre l'envol de la Guinée amorcé par le Pr Alpha Condé, par un coup d'État fomenté par les Officines Occidentales, frustrées de la constance du décollage tous azimuts de la Guinée.



1- La Guinée freinée en plein envol ce 5 septembre 2021 alors que ALPHA CONDÉ , tel MAO TSE TOUNG , voulait hisser la Guinée au diapason des grandes Nations du monde.


Le Pr Alpha Condé a tout misé pour gouverner la Guinée. À la manoeuvre du Mouvement National Démocratique (MND), il va le fondre en Unité Justice et Patrie ( UJP) avant de le muer en Rassemblement des Patriotes de Guinée (RPG) pour enfin avoir le filon Rassemblement des Peuples de Guinée coalition Arc- en-ciel ( RPG-AEC). Candidat malheureux aux élections de 1993 et 1998 il atteint l'objectif en 2010 en Prêtant Serment comme Président de la République de Guinée le 21 Décembre. Où va-t-il dans un pays rongé par les crises séculaires s'interrogent les observateurs avertis de la scène politique guinéenne ? En réalité cette question n'est pas fortuite ni hasardeuse puisque plusieurs crises se cotoient en Guinèe en 2010 : Crise énergétique, Crise alimentaire, Crise institurionnelle , Crise sanitaire , Crise sociale . Les manifestations de ces crises sont palpables : pas d'électricité pour les entreprises et les ménages, pas de nourritures pour toutes les couches sociales , l'insécurité galopante est exacerbée par l'exode rural des habitants des campagnes qui abandonnent les champs, faute de projets agricoles pour les villes, n'ayant pas des qualifications professionnelles, les Hôpitaux sont dépourvus de plateaux techniques adéquats et les plus nantis quittent le pays pour des soins de santé primaires, l'administration publique est pléthorique avec une corruption gangrénée, l'inflation est à plus de 20% et le taux de croissance embryonnaire. Comble de malheur trois ans après son arrivée au pouvoir , une épidémie de la fièvre EBOLA vient enfoncer le pays dans un marrasme économique grave. Pour solutions aux multiples crises , le Pr Alpha Condé opte pour des RÉFORMES MULTISECTORIELLES avec des programmes basés sur des chronogrammes bien définis .



2- La réussite des salvatrices réformes de l'étoile politique Alpha Condé.


La Bonne Gouvernance est instituée par le respect de l'éthique dans des pratiques quotidiennes. La Corruption est vaincue par une Répression judiciaire et le respect des principes de la concurrence et la sacro-sainte mission de service Public. La Maîtrise d'œuvre publique, nid prédestiné de la corruption, est confiée à une Administration de mission(ACGP) placée directement sous la Présidence de la République.



Après ces réformes institutionnelles Alpha Condé fait appel aux investisseurs avec un code attrayant et un Parlement guinéen qui désormais normalise et sécurise les contrats des investisseurs. Un flux des bailleurs de Fonds et multinationales s'intéressent désormais à la Guinée et accordent leurs confiances. Des entreprises sont créées et regorgent peu à peu le chômage ambiant touten payant les impôts. Économiquement le pays sort subitement du coma profond dans lequel il était plongé avec un flux incroyable des Investissements Directs Etrangers (IDE) à cause du bon Climat d'Affaires entièrement réformé et amélioré.


Sur le plan agricole, le Pr Alpha Condé est conscient de ce qu'un pays développé est tout d'abord autosuffisant alimentairement. La réforme agraire rend les champs accessibles à tout guinéen. Il offre des intrants agricoles (semences, engrais et autres) de la préparation des champs aux récoltes. Pour désenclaver les bassins agricoles, il ordonne la construction ou la réhabilitation des routes carrossables ou bitumées de façon à écouler allègrement les produits des champs. Dès 2014 les guinéens cessent d'importer des produits agricoles en dehors du riz et renversent la tendance en exportant les leurs vers les pays voisins.



Le crise énergétique est jugulée par cinq barrages hydroèlectriques (Kaleta, Souapiti, Amaria, Fomi et Koukoutamba) dont les constructions amorcées doivent propulser la Guinée au rang des pays exportateurs d'énergie et permettre la construction des usines de transformation des matières premières comme le fer de Simandou en Guinée Forestière et la bauxite de Bokè, Santou, Dapilon , katougouma etc.. en attendant les résultats des prospections pétrolières et gazières pour les raffineries.



3- La Guinée au Rendez-vous de la 4ème Révolution Industrielle.


Les résultats des réformes sont palpables et élogieux :

● Le Produit Intérieur Brut (PIB) de la Guinée est passé de 6 milliards de dollars Américains en 2011 à 12 milliards de dollars Américains en 2019 soit le double en 10 ans de règne du Pr Alpha Condé ;

● Le taux de croissance, embryonnaire en 2010 (2,4%) est passé à 6% croissants en 2020 et représente l'un des meilleurs en Afrique.

● Le taux d'inflation évalué à 20% en 2010 a chuté de façon vertigineuse à 3% en 2019 ;

● Le taux de Pauvreté est passé de 53 % en 2010 à 39% en 2020 malgré une fonction publique encore pléthorique ;

● L-accès aux Nouvelles technologies de l'information et de la Communication est passé de 5% en 2010 à 18% en 2018 grâce à l'acquisition de la fibre optique et aux travaux de distribution dans les quatre Régions naturelles de la Guinée ;

● L'accès des populations Guinéennes à l'électricité est passé de 28% en 2010 à 44% en 2019 avec la mise en service par inauguration le 28 septembre 2015 par le Pr Alpha Condé du premier barrage hydroélectrique de Kaleta avec 240 megawatts de puissance énergétique.

● L'indice de développement des infrastructures hydrauliques et d'assainissement est passé de 47,5% en 2010 à 64,5% en 2020 ;




Le 5 Septembre 2021 le Pr Alpha Condé laisse un pays Prospère avec des Finances publiques saines, une gouvernance économique concurrente et un climat des Affaires des plus attrayants. Le Pays en 2021 est prêt pour la quatrième Révolution Industrielle. Qu'en sera-t-il après le 5 septembre 2021 ?


Par un Groupe d'experts panafricains

Dr Wassolon Nxumalo Imhotep

Dr Hambali Mahamadu

コメント


Posts à l'affiche
bottom of page