Nigéria / Terrorisme : 2 commandants de Boko Haram tués par l’armée à Borno



Les forces de défense du Nigéria ont annoncé avoir tués deux hauts responsables du groupe terroriste Boko Haram dans le nord du pays.


Ces extrémistes ont été pris dans une embuscade par les soldats de l’armée nigériane, sur la route Banki Junction autour de l’axe Pulka dans l’État de Borno. Selon les informations de l’armée, les deux responsables terroristes étaient surveillés par les renseignements du pays depuis plusieurs mois. Ils ont été neutralisés avec leurs accompagnateurs, des combattants de Boko Haram également. « Cela a encore renforcé l’esprit combatif général et le moral des troupes dans le cadre de l’opération Tura Takai Bango en cours. L’équipe comprend une équipe d’embuscade compacte du 121è bataillon et des éléments du 151è bataillon connu sous le nom de Kadhafi Squad », a indiqué un officier du renseignement militaire. Il a révélé que les troupes avaient récupéré un GPMG, plusieurs fusils AK-47, une ceinture de munitions contenant des cartouches de 7,62 mm, des motos et des téléphones portables. L’officier a fait savoir que psychologiquement, la mort d’Abul-Bas et d’Ibn Habib a infligé un coup dur à la secte Boko Haram.


L’opération Tura Takai Bango, première grande offensive militaire en 2021, vise à dégrader les activités des terroristes dans le Nord-Est. L’officier général commandant (GOC) de la 7e division, le major général Abdul Khalifa, a salué les commandants de l’armée dans le théâtre au nom du chef d’état-major de l’armée (COAS), le major général Ibrahim Attahiru. Khalifa les a chargés d’intensifier leur opération de déminage agressive, afin de dégager la forêt de Sambisa et d’autres cibles des restes de terroristes et de leurs collaborateurs.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine