top of page
  • 2rp

Le peuple nigérien uni et debout pour contrer l'ingérence française après la chute de Mohamed Bazoum


Depuis la chute du président Mohamed Bazoum le 26 juillet 2023, le peuple nigérien s'est levé comme un seul homme pour défendre son pays contre l’ingérence inacceptable de la France dans les affaires internes du Niger. Alors que le gouvernement de transition dirigé par l'armée prend le contrôle, les citoyens nigériens ont exprimé leur unité et leur détermination à défendre leur souveraineté nationale.



La destitution du président Bazoum a créé une situation de tension au Niger, mais plutôt que de céder aux divisions, le peuple nigérien s'est rassemblé pour protéger l'intégrité de son pays. Des manifestations de masse ont été organisées à travers le pays, appelant à la solidarité nationale et à l'unité face à l'ingérence présumée de la France.


La France a longtemps eu des liens historiques avec le Niger en raison de son passé colonial, mais les actions perçues comme une ingérence directe dans la politique intérieure du Niger ont suscité des réactions hostiles parmi la population nigérienne. Les manifestations pacifiques ont été largement soutenues par différents groupes sociaux, notamment des organisations de la société civile, des syndicats et des partis politiques.



Le gouvernement de transition avec sa tête le général Abdourahamane Tchiani, a également condamné fermement toute tentative d'ingérence étrangère dans les affaires nationales. Dans un discours télévisé, le chef de l'État par intérim a affirmé que le peuple nigérien était « debout et prêt à protéger sa souveraineté contre toute tentative de manipulation étrangère ».


Dans un communiqué lu ce jeudi 3 août à la télévision nationale, les militaires nigériens au pouvoir ont dénoncé tous les accords et protocoles militaires de défense signés avec la France. « Face à l’attitude désinvolte et la réaction de la France relativement à la situation » au Niger, « le Conseil national pour la sauvegarde de la patrie décide de dénoncer les accords de coopération dans le domaine de la sécurité et de la défense avec cet État », a déclaré le nouvel homme fort du Niger.



Cependant, la situation reste tendue, et les autorités nigériennes ont appelé au dialogue pour résoudre les différends avec la France. Ils ont également sollicité le soutien des organisations régionales et internationales pour faciliter une médiation pacifique entre les deux pays.


En conclusion, la chute de Mohamed Bazoum a été un événement marquant pour le Niger, mais cela a également suscité une forte réaction de la part du peuple nigérien contre toute ingérence étrangère, en particulier celle attribuée à la France. Le pays est confronté à des défis cruciaux pour maintenir l'unité nationale tout en cherchant à résoudre les tensions avec son ancienne puissance coloniale.