L'impérialisme en passe de faire main basse sur la souveraineté du Cameroun à CAMTEL



Le Cameroun a acquis une certaine notoriété internationale après le raccordement de sa fibre optique depuis le Brésil. Le Tchad, la Guinée Équatoriale pour ne citer que ces deux États sont en raccordement depuis le Cameroun de cet outil communicationnel et stratégique, élément principal de la souveraineté nationale. Il faut éviter de confier la gestion de cette fibre aux multinationales étrangères. Ce serait livrer dans la rue les Secrets de la Nation.


1-/ La fibre optique convoitée par les opérateurs de téléphonie étrangers au Cameroun.


La location de la fibre aux multinationales Orange, Mobile Téléphone Network rapporte des recettes importantes dans le Trésor Public Camerounais. Les bénéfices générés par ces multinationales font réfléchir plus d'un Camerounais patriote et nationaliste. Orange Cameroun et MTN sont aux aguets de la moindre faille de gestion qui pousserait le Cameroun à privatiser CAMTEL! D'ailleurs, les tentatives antérieures de privatisation de cette structure ont présenté des rapaces aux becs tranchants prêts à sauter sur la proie CAMTEL. Il faut éviter de perdre le contrôle et l'exploitation de la fibre optique qui est aujourd'hui un outil de communication indispensable pour la vie et la souveraineté du Cameroun. La communication gouverne la terre ! Mais la gestion actuelle de la Cameroon Télécommunication suscite trop d'inquiétudes.


Pour rester aux aguets, ceux qui guettent et souhaitent la banqueroute de CAMTEL Cameroun utilisent plusieurs stratagèmes.


2-/ Les stratagèmes ou modes opératoires pour phagocyter CAMTEL


Les multinationales opérant dans le domaine de la Communication ont infiltré CAMTEL Cameroun et vont davantage le faire pour avoir de l'intérieur, toutes les faiblesses, tous les secrets de l'entreprise et actionner dessus ! Certains recrutements qui ont été opérés ou en cours ne sont constitués que d'agents, des chargés de mission ayant pour objectifs majeurs de faire tomber la structure et de provoquer la faillite. Cette faillite leur permettra de faire main basse sur l'entreprise et de revendre au prix de diamant aux camerounais, les services de la même fibre optique. Pour parvenir à ces fins, ils n'hésiteront pas à monnayer à forts prix, les recrutements de leurs agents aux postes stratégiques de CAMTEL dans le but de la pousser dans la fosse.


Il faut analyser froidement cette situation et prendre la décision qui s'impose. CAMTEL est convoitée par les multinationales qui veulent absolument avoir le contrôle de la fibre optique si durement et chèrement acquise par le partenariat avec HUAWEI. La gestion de cette entreprise doit tenir compte de plusieurs paramètres, notamment celui de la Souveraineté communicationnelle du Cameroun. Le problème n'est pas de ne pas recruter mais c'est de savoir qui recruter, où et pourquoi ?? Attention aux nouveaux venus avec des curricula vitæ aussi dense que le Capital de Karl Marx, mais qui sur le terrain ne seront rentables que pour ceux qui les ont fait recruter. Avis aux dirigeants actifs ou passifs de cette grande entreprise nationale qui doit rester Camerounaise ! !

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine

financial-industry-summit