top of page

Ghana / Education : le chef de l’état félicite 46 étudiants les plus performants du BECE



Le Président de la République, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, a, dans le cadre des dispositions visant à commémorer le 67e anniversaire de l'indépendance du Ghana, honoré quarante-six jeunes et brillants étudiants qui se sont imposés comme les meilleurs étudiants lors du dernier examen du certificat d'éducation de base.


Pour la première fois dans l'histoire de la cérémonie de remise des prix, dix des quarante-six élèves provenaient d'écoles privées, dont deux malvoyants et deux autres malentendants, faisant partie du classement général des meilleurs élèves nationaux.



Selon le chef de l’État, les quarante-six lauréats « ont tous apporté beaucoup de joie et de fierté à leurs familles, à leurs écoles, à leurs communautés et à eux-mêmes, et il est tout à fait approprié qu’ils reçoivent les applaudissements de la nation ». Décrivant l'éducation comme non seulement un privilège, tout en demandant une réflexion sur le rôle crucial que joue l'éducation dans le façonnement du destin de notre nation, il a déclaré : « nous savons maintenant qu'il s'agit d'un droit fondamental qui responsabilise les individus, transforme les sociétés et propulse nations vers le progrès et le développement. C’est pourquoi « l’engagement du gouvernement Akufo-Addo n’est pas seulement une obligation morale mais un investissement stratégique dans le capital intellectuel qui stimulera notre économie et notre innovation dans les années à venir. Nos enfants sont les architectes de notre avenir et leur réussite dépend de la base solide d’une éducation de qualité.



En mettant davantage l'accent sur l'enseignement des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques, il a déclaré : « Au cours des sept (7) dernières années, nous avons accompli un travail important pour dynamiser l'éducation au niveau de l'école primaire. En septembre 2017, nous avons introduit un nouveau programme de la maternelle au collège, qui reflète les réalités de nos aspirations. Les réformes se sont concentrées sur les 3 R ; La lecture, l'écriture, l'arithmétique et ont mis davantage l'accent sur l'enseignement des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques (STEM). Cette initiative, a-t-il poursuivi, a permis l'institution d'un test national standardisé pour les compétences en calcul et en lecture effectué en quatrième primaire et renforce les compétences fondamentales de nos jeunes élèves et suscite un intérêt pour l'enseignement STEM.



D'autres interventions en matière d'éducation de base visant à garantir que tous les élèves soient capables d'écrire le BECE et ne soient pas contrariés par l'argent, comme cela a été le cas pendant des années pour beaucoup, a-t-il déclaré, a déclaré que le gouvernement a également assumé la responsabilité d'absorber les frais d'inscription au BECE pour tous les élèves des écoles publiques. La mise en œuvre de divers programmes tels que les subventions par capitation, les subventions d'alimentation dans les écoles spéciales, ainsi que l'inscription gratuite au BECE pour les élèves des lycées publics, entre autres, ont considérablement accru l'accès à l'éducation au niveau de base. Il a ajouté en outre que, sans relâche, même pour ceux qui parviennent encore à échapper au réseau, à ne pas aller à l'école ou à abandonner l'école primaire, le ministère de l'Éducation s'est associé à des alliés clés du développement pour lancer un programme de financement innovant appelé le Projet de résultats éducatifs du Ghana (GEOP). « L'objectif du GEOP est de fournir un soutien éducatif à soixante-douze mille (72 000) enfants non scolarisés, en les aidant à accéder à une éducation complémentaire et à faire la transition vers les écoles formelles. Je suis heureux d'annoncer que dix-sept mille trois cent quarante (17 340) enfants non scolarisés ont été pris en charge par le programme et intégrés dans les écoles formelles en 2023. Ce programme a si bien fonctionné qu'il a remporté le PRIX GOVTECH en février. 2024, lors du Sommet mondial des gouvernements tenu à Dubaï », a-t-il révélé.



Suite à une réunion entre le ministère de l'Éducation, le Service d'éducation du Ghana et le Conseil des examens d'Afrique de l'Ouest visant à clarifier la confusion sur la position des langues ghanéennes au niveau scolaire de base, le président Akufo-Addo a expliqué que, « comme cela a été la pratique au fil des années, les élèves du premier cycle du secondaire, qui se présenteront au BECE, continueront d'être examinés dans au moins une langue ghanéenne. En d’autres termes, le choix d’au moins une langue ghanéenne continuera d’être obligatoire, c’est-à-dire l’une des matières optionnelles ».

Mots-clés :

Comentários


Posts à l'affiche
bottom of page