top of page
  • 2rp

Gabon: S.E. Archange Touadéra, le facilitateur de la CEEAC obtient la libération d'Ali bongo Ondimba



Le président déchu Ali Bongo est désormais libre de tout mouvement. Le nouveau président de transition du Gabon Brice Oligui annonce ce mercredi 6 septembre la libération de l’ancien chef d’Etat Ali Bongo, placé en résidence surveillée depuis le coup d’Etat militaire du 30 août.


« Compte tenu de son état de santé, l’ancien président de la république, Ali Bongo Ondimba, est libre de ses mouvements » et « peut se rendre, s’il le souhaite, à l’étranger », a indiqué le Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI), dans un communiqué rendu public mercredi soir.



Il faut préciser que le Président déchu Ali Bongo qui était mis en résidence surveillée depuis le 30 août dernier par le nouvel homme fort du Gabon, le Général Brice Oligui Nguema vient de se voir notifié être libre de quitter le pays. La visite de l’émissaire de la CEEAC, le Président centrafricain Archange Touadéra qui s’est rendu dans ce pays immédiatement après le sommet extraordinaire des chefs d’Etat qui s’est tenu à Malabo ce 4 septembre, a donc été fructueux.


Ainsi, 5 jours seulement après son coup de force, le Général Brice Oligui Nguema qui a prêté serment lundi 4 septembre, le même jour où s’est tenu le sommet extraordinaire de la CEEAC à Malabo sur la situation au Gabon, donne sa liberté à son prédécesseur pour des raisons médicales. Il avait subi une attaque de l’AVC en 2018 et a besoin de soin. Dans son communiqué largement diffusé, l’ex-président gabonais Ali Bongo peut se rendre à l’étranger « s’il le désire ». Premier geste de rassembleur et de respect envers ses paires de la CEEAC ce 6 septembre 2023.



Il faut rappeler que, le président Centrafricain, Président en exercice de la CEMAC et facilitateur de la CEEAC, S.E. Faustin Archange Touadéra s’était rendu à Libreville au Gabon pour engager des pourparlers avec tous les acteurs gabonais et les partenaires du pays, afin d’assurer un retour rapide à l’ordre constitutionnel.


Dans cette lancé, le médiateur de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC) a été reçu mardi 05 septembre par le nouveau président de Transition au Gabon, Brice Clotaire Oligui Nguema, et ce mercredi plutôt en journée, le président Touadéra a rendu visite à L’ex Président Gabonais Ali Bongo qui est désormais libre de ses mouvements et peut se rendre à l’étranger s’il le souhaite.



Il est à noter qu'après avoir condamné le coup d’État, l’organisation sous-régionale avait suspendu le Gabon de toutes ses instances. La CEEAC privilégie la voie diplomatique pour tenter d’obtenir un retour à l’ordre constitutionnel. Le président centrafricain a exprimé sa volonté de privilégier la voie diplomatique pour obtenir une résolution pacifique de la crise.