top of page
  • 2rp

Gabon : Le général Brice Oligui Nguema renonce à son salaire de chef de l’État



Le général Brice Clotaire Oligui Nguema ne touchera pas son salaire de président de la République durant tout le temps de la Transition qu’il dirige. C’est à travers un communiqué lu à la télévision nationale ce mercredi 18 octobre 2023, que le président de la transition au Gabon a informé l’opinion publique qu’il renonce à son salaire de chef de l’Etat en se disant « conscient des urgences sociales et de nombreuses attentes du peuple gabonais ».



En revanche, il a précisé dans ledit communiqué qu'il conservait son salaire de commandant en chef de la Garde républicaine, poste qu'il occupait jusqu'au 30 août dernier avant le coup d’Etat qui a renversé l'ancien chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba, et l’a porté au pouvoir.


Cette décision salutaire s’explique, selon le porte-parole de la junte, par des nécessités financières. « Chaque jour qui passe permet au CTRI de réaliser un peu plus l’état de dégradation générale du pays et des finances publiques en particulier, victimes d’une véritable furie criminelle », a indiqué le colonel Ulrich Manfoumbi Manfoumbi dans une vidéo publiée sur les comptes officiels de la présidence.



Dans un autre communiqué, le général Oligui Nguema a annoncé qu'il allait réduire et supprimer certains avantages préalablement accordés aux députés et sénateurs. Il a notamment décidé de réduire l'indemnité des parlementaires, de supprimer les fonds politiques et de réduire de moitié l'indemnité de session. Le général, à travers ces mesures, a dit vouloir assainir les finances publiques et réduire les charges de l'Etat. Le 7 octobre dernier, le chef d’Eta a nommé 98 députés et 70 sénateurs pour former un Parlement de transition.



Selon le Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI), Ali Bongo et les siens ont fait de l’argent public du Gabon la « victime d’une véritable furie criminelle ». C’est donc « conscient des exigences sociales et des nombreuses attentes du peuple gabonais » que le général Oligui Nguema s’est « sacrifié ».

Mots-clés :

Comentários


Posts à l'affiche
bottom of page