top of page
  • 2rp

Gabon / Justice : Steeve Nzegho Dieko lavé des soupçons qui pesaient sur sa personne



Interpellé le 30 août dernier en même temps que les autres membres de la « Young team », Steeve Nzegho Dieko, le Secrétaire général du Parti Démocratique Gabonais qui a été entendu par le juge d’instruction de la cour criminelle spéciale ce mardi 19 septembre, est ressorti libre et lavé de tous soupçons.



Entendu par le juge d’instruction de la cour criminelle spéciale, les charges qui pesaient contre sa personne n’auraient pas été prouvées ni confirmées. Accusé de « détournement massif des deniers publics, de malversations financières internationales en bande organisées, de faux et usages de faux, de falsification de la signature du président de la République, de corruption active et de trafic de stupéfiant », c’est finalement en homme libre que l’enseignant chercheur à l’Université Omar Bongo Ondimba serait rentré chez lui.


Cependant, Jessye Ella Ekogha, ancien roitelet du bord de mer et porte-parole de la présidence de la République, a été placé sous mandat de dépôt en compagnie de Noureddine Bongo, de Ian Ghislain Ngoulou, de Mohamed Ali Saliou et de Abdoul Oceni.



On comprend à travers cette décision que les nouvelles autorités de la transition ne sont pas animées par une volonté de régler des comptes aux anciens barons du régime déchu. Nul doute que dans la configuration contraire, Steeve Nzegho Dieko n’aurait certainement pas été blanchi et se serait fait condamner au terme d’un simulacre juridique comme ce fut le cas avec l’ancien régime.

Mots-clés :

ความคิดเห็น


Posts à l'affiche
bottom of page