top of page

FINANCE CLIMATIQUE : Transparency International invitent les journalistes à investiguer sur la corruption liée au fonds climat au Cameroun.

L’échec de la REDD+ provient-il du manque de priorité des gouvernements accordée à la conservation des forêts ? Est-ce une affaire de conflits fonciers entre les communautés locales ? ou alors les conflits d’intérêts entre les parties prenantes au financement climatique ? Les méthodes de surveillance et d’évaluation du processus de mise en œuvre des projets climatiques ont–elles un souci de fiabilité et de transparence ?


Transparency International s’est engagé depuis 2014 à promouvoir la transparence dans la gestion des fonds climatiques, notamment  dans le cadre de son programme Open Governance and intergrity in climate change in Cameroon (OGICC).

Pour cette ONG, les journalistes d’investigation jouent un rôle essentiel dans la découverte des informations liées à l’éco blanchiment, les défaillances règlementaires, la dénonciation d’actes répréhensibles, la responsabilité des institutions de financement et les solutions innovantes pour la finance durable. Le cas de la REDD+ est servi d’exemple pour indiquer combien la mal gouvernance plombe les projets autour du changement climatique.


Séance de formation d’une quinzaine de journalistes sur

les techniques d’enquête liées aux crimes environnementaux


Dans l’expression de leur satisfecit, les journalistes considèrent cet atelier de deux (02) jours comme un cadre de cloisonnement des connaissances et des savoirs expériences, une occasion de raviver la flamme du journalisme d’investigation. Pour les OSC participant également à cet atelier, la collaboration entre associations et journalistes est une franche synergie viable et recommandable sur tous les terrains.


Outillés au cours de cet atelier tenu à Ebolowa du 24 - 25 avril 2024, les journalistes d’investigation ont dorénavant plus de perspicacité et de pouvoir pour façonner les débats publics et influencer les discours politiques. En découvrant les preuves de corruption dans le financement des efforts d’atténuation du changement climatique, ces hommes de presse contribueront aux réformes politiques visant la transparence, la durabilité et la résilience climatique au Cameroun.

Commentaires


Posts à l'affiche
bottom of page