top of page
  • 2rp

Coopération militaire Russie / Chine : manœuvres militaires conjointes en Extrême-Orient



La guerre en Ukraine n'a pas empêché le maintien des exercices stratégiques annuels de la Russie.


Du jeudi 1er au mercredi 7 septembre 2022, la Russie lance son grand exercice militaire conjoint «Vostok 2022», organisé tous les quatre ans à la fin de l'été dans l'Extrême-Orient du pays. Cette année, des militaires de plusieurs pays frontaliers ou alliés de la Russie, comme la Biélorussie, la Syrie, l’Inde, mais surtout la Chine, y participent.


Cette année ces exercices consisteront en « un entraînement à des actions défensives et offensives » sur terre, dans les airs mais aussi en mer du Japon et en mer d'Okhotsk, selon le ministère de la Défense russe. En mer du Japon, des navires russes et chinois vont notamment s'entraîner à « défendre les communications maritimes » et à « appuyer des forces terrestres » dans les zones côtières.


La Chine, de son côté, traverse une crise diplomatique avec les Etats-Unis depuis la visite à Taïwan le mois dernier de la présidente de la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi. Les exercices Vostok-2022 ont débuté jeudi matin avec des manœuvres d’avions de combat, des déplacements d’unités de lutte antiaérienne et des simulations de déminage en mer du Japon, a indiqué le ministère russe de la Défense.


Selon Moscou, plus de 50 000 militaires, plus de 5 000 pièces d’armement et d’équipements militaires, dont 140 aéronefs et 60 navires de guerre et de soutien seront mobilisés lors de ces exercices.


Il faut préciser que Washington s’inquiète régulièrement du rapprochement entre la Chine et la Russie, qui entretiennent des liens étroits en matière de défense, estimant que cela met en danger la sécurité mondiale.


En confirmant mi-août sa participation aux exercices, la Chine avait affirmé que sa présence était « sans aucun rapport avec la situation actuelle au niveau régional et international ».

Comments


Posts à l'affiche