Afrique du Sud : les économistes saluent le plan de relance du président Cyril Ramaphosa

October 16, 2020

 

Les économistes et le secteur du travail sud-africains ont salué ce 15 octobre, un nouveau plan de relance économique dévoilé par le président Cyril Ramaphosa, affirmant qu'il pourrait stimuler la croissance économique du pays s'il était correctement mis en œuvre.

 


« C'est un plan bien complet qui aborde les questions importantes », a déclaré Jannie Rossouw, directrice de l'École des sciences économiques et commerciales de l'Université du Witwatersrand. Ramaphosa a dévoilé le plan au Parlement le jeudi 15 octobre, alors que la croissance économique du pays devrait se contracter de plus de 8% en 2020 en raison de l'impact du COVID-19. Plus de 2 millions d'emplois ont été perdus depuis avril. Le pays s'engagerait à engager 100 milliards de rands (6 milliards de dollars) au cours des trois prochaines années pour créer des emplois grâce à l'emploi public et social à mesure que le marché du travail se redresse, a déclaré le président. « Cela commence maintenant, avec plus de 800 000 opportunités d'emploi créées dans les mois à venir », a-t-il déclaré.


Ramaphosa a ajouté que le Fonds d'infrastructure du pays fournira également 100 milliards de rands (6 milliards de dollars) en financement catalytique au cours de la prochaine décennie, mobilisant jusqu'à 1 billion de rands (60 milliards de dollars) de nouveaux investissements pour des projets d'infrastructure stratégiques. Rossouw a fait savoir que le plan répond à un certain nombre de problèmes auxquels le pays est confronté. "Il y a un regain d'intérêt sur la loi et l'ordre, sur l'éradication de la corruption, et le président a clairement indiqué que le pays ne pouvait pas continuer à emprunter de l'argent", a-t-il dit, ajoutant que les implications financières du plan seraient connues lorsque le budget à moyen terme le discours du ministre des Finances Tito Mboweni est déposé la semaine prochaine.


Pendant ce temps, le Congrès des syndicats sud-africains (COSATU), une fédération syndicale du pays, a déclaré qu'il accueillait favorablement le plan tout en mettant en garde contre la corruption.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

La CEDEAO et l'Union Africaine valident le scrutin présidentiel du 18 octobre 2020 en Guinée

October 20, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine