Tchad : Déby tient tête à Barkhane


Le président tchadien persiste et résiste : Maréchal Idriss Déby a redit au cours du dernier sommet du G5 Sahel qu’il comptait pour l’instant conserver toutes ses forces armées sur le territoire tchadien. Alors que la crainte persiste au sein de la force Barkhane et cie, du fait que l’exemple tchadien fasse émules dans la région, le président Déby ne recule pas d’un iota et insiste sur le fait qu’"aucun soldat tchadien ne participera[it] à une opération militaire en dehors du Tchad."

« La menace autour du lac Tchad demeure persistante avec la montée des eaux. Toute projection hors du territoire ne doit pas se faire au détriment de la sécurité du Tchad », a déclaré Idriss Déby lors du sommet du G5 Sahel qui s’est tenu ces derniers jours à Nouakchott.


Cette défaite est restée à travers la gorge du G5 Sahel qui ne cache pas d’ailleurs sa déception et son hostilité envers le Tchad.


« Les spécialistes s’interrogent néanmoins sur les motivations d’Idriss Déby. Quelle est la situation réelle au lac Tchad ? Le président tchadien cherche-t-il à obtenir davantage de contreparties pour ce déploiement en pleine crise économique ? Craint-il le retour de rebelles mercenaires de Libye ? » s’interroge RFI à ce sujet.


Mais Déby a bien tenté à plusieurs reprises de faire comprendre aux Occidentaux que le Tchad n’est pas la Libye et qu'il ne tombera pas dans le même piège que Kadhafi. Il a également prouvé que le Tchad n’avait besoin d’aucune concession de la part des Occidentaux et que ce sont ces mêmes forces étrangères qui ont besoin des hommes armés tchadiens, qui sont difficilement remplaçables au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) et de la force conjointe du G5 Sahel.

Le retrait du Tchad du G5 Sahel a effectivement été un coup dur pour la force d’occupation qui ne digère toujours pas cette fameuse opération de colère de Boma qui a donné du grain à moudre aux forces du G5 Sahel rien que par l’éveil qu’elle a suscité chez le peuple africain.


En effet, l’opération de l’armée tchadienne a prouvé que les peuples du Sahel n’ont pas besoin des armées occidentales pour les protéger.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine