Election présidentielle apaisée en 2020 : Le Président Gbagbo met en place une équipe. La mission co


Depuis Bruxelles, le Président Laurent Gbagbo, président du front populaire ivoirien, a pris une importante décision pour la tenue d'une élection présidentielle apaisée en 2020 en Côte d'Ivoire. En effet, dans une déclaration dont 2RP a eu copie, il a chargé la vice-présidente de son parti, madame Bamba Massany, afin de constituer une équipe de personnes venant des grandes régions du pays et si possible de toutes les sensibilités politiques pour porter ce message de paix partout en Côte d’Ivoire.Ci-dessous, le texte intégral de sa déclaration signée de son porte-parole, le ministre Koné Katinan.


INITIATIVE DU PRÉSIDENT LAURENT GBAGBO POUR DES ÉLECTIONS APAISÉES EN 2020

Déclaration du Président Laurent Gbagbo :

Depuis 1995, les élections majeures en Côte d’Ivoire sont marquées par des violences qui entraînent des pertes en vies humaines et de nombreux blessés. Le point culminant de cette violence a été atteint après les élections de 2010. Malheureusement, en 2018, la violence électorale a touché les élections des collectivités décentralisées, jusque-là considérées comme ayant de faibles enjeux politiques.

Il y a donc une tendance à la généralisation de la violence de tous les scrutins dans notre pays. Les signes annonciateurs, notamment la perturbation du climat sécuritaire avec les dernières attaques qui ont coûté la vie à de nombreux soldats de l’armée, aggravent davantage le risque de violence pour les élections de 2020.

Le Président Laurent Gbagbo profite de la présente tribune pour présenter ses sincères condoléances aux familles des personnes tuées, un prompt rétablissement aux blessés et apporte son soutien à la République en ces circonstances douloureuses.

Le Président Laurent Gbagbo note que la généralisation de la violence électorale met en péril la démocratie à laquelle le peuple de Côte d’Ivoire aspire profondément et légitimement. Il est conscient que le cheminement vers la démocratie reste un processus long qui passe nécessairement par une période d’apprentissage. Mais cela ne peut constituer une excuse pour justifier la tendance à la violence qui caractérise depuis plus de 25 ans nos scrutins.

La démocratie reste avant tout un état d'esprit avec ses exigences. Les réformes normatives et institutionnelles sont certes nécessaires pour accompagner et encadrer le processus démocratique, mais elles ne peuvent, à elles seules, suffire pour parfaire ce processus si l’esprit démocratique n’est pas accepté de tous et de toutes. Par conséquent, tout en améliorant le dispositif normatif et institutionnel qui encadre l’organisation des élections dans notre pays, nous devons travailler à intégrer un esprit collectif de démocratie dans notre société.

Cet esprit ne peut être porté que par une confiance entre les différents animateurs et acteurs de la vie politique. Le Président Laurent Gbagbo, qui a fait de la démocratie l’essence de son combat politique,est conscient que ce processus de renforcement de la confiance entre acteurs politiques, et entre ceux-ci et le peuple, ne peut prospérer que grâce au dialogue permanent. C’est pourquoi il lance cette initiative pour une élection sans violence en 2020.

A cet effet, il a instruit son parti de porter cette initiative. Il s’agit pour le Fpi et ses alliés d’entreprendre en amont, toutes les démarches nécessaires en direction à la fois des acteurs politiques, des leaders d’opinion de la société civile et religieuse ainsi que des représentations diplomatiques présentes dans notre pays, à l’effet de travailler à la pacification du cœur et de l’esprit de chacune et de chacun de nos compatriotes de sorte à les incliner vers cet objectif vital pour notre jeune démocratie.

Il a personnellement nommé à cette fin madame Massany Bamba, Vice-Présidente du parti, ancienne députée de Port-Bouët, responsable de ce projet dénommée. Madame Massany Bamba est chargée de constituer une équipe de personnes venant des grandes régions du pays et si possible de toutes les sensibilités politiques pour porter ce message de paix partout en Côte d’Ivoire.

Au-delà de l’équipe dirigée par madame Massany Bamba, la promotion de cette noble idée de son Excellence le Président Laurent Gbagbo incombe à chacune et à chacun des Ivoiriens. Nous devons tous absolument tirer les leçons de notre douloureux passé et bâtir un avenir démocratique meilleur pour nous-mêmes et, surtout, pour les générations futures. Telle est la priorité première, loin devant toutes les autres, de l’agenda du Président Laurent Gbagbo dès son retour au pays.

Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire et la protège contre toutes les formes de divisions et d’extrémismes.

P/ Le Président Laurent Gbagbo et P.o Son porte-Parole

Le ministre Justin Katinan Koné

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine