Facebook veut fournir un accès Internet plus rapide à 16 pays d'Afrique


Facebook s'associe à des entreprises de télécommunications pour tirer un câble sous-marin de 37 000 km afin de fournir un accès Internet plus rapide à 16 pays d'Afrique. Sa longueur - presque égale à la circonférence de la Terre - en fera l'un des plus longs indique l'entreprise.


Le projet fait partie d'une tentative de longue haleine de Facebook de mettre sa plateforme de médias sociaux à la disposition de la jeune population africaine.

Prêt à être utilisé d'ici 2024, il offrira une capacité trois fois supérieure à celle de tous les câbles sous-marins actuels qui desservent l'Afrique.

"Une fois achevée, cette nouvelle route offrira la capacité et la fiabilité Internet dont l'Afrique a tant besoin. Il complétera une demande de capacité en rapide augmentation au Moyen-Orient et soutiendra la croissance de la 4G, de la 5G et de l'accès à large bande pour des centaines de millions de personnes", a déclaré Facebook dans un blog.

L'Afrique est à la traîne par rapport au reste du monde en matière d'accès à l'internet, quatre personnes sur dix sur le continent ayant accès au web, contre une moyenne mondiale de six sur dix.

Mais le continent représente d'énormes opportunités pour les entreprises technologiques et les commerces, avec sa population de 1,3 milliard d'habitants.

Le coût du projet 2Africa - qui reliera l'Europe et le Moyen-Orient au continent - n'a pas été divulgué, mais Bloomberg a indiqué qu'il pourrait avoisiner le milliard de dollars (820 millions de livres sterling).

Les câbles sous-marins transportent la grande majorité des données intercontinentales du monde. Ils peuvent traiter beaucoup plus de données et offrir une transmission plus rapide à un coût moindre par rapport aux autres méthodes.

Le câble - qui sera construit par Alcatel Submarine Networks de Nokia Oyj - longera le fond de l'océan Atlantique, de l'océan Indien, de la mer Méditerranée et de la mer Rouge.

Il sera enterré plus profondément que les systèmes précédents pour une meilleure protection contre les dommages extérieurs causés par des éléments tels que les ancres des navires.

Les câbles à fibres optiques auront une capacité deux fois supérieure à celle des anciens câbles, grâce à la technologie du multiplexage par répartition spatiale (SDM1).

Facebook fait équipe avec MTN Group, basé à Johannesburg, Telecom Egypt, Vodafone et Orange SA.

Vodafone a déclaré que cela ouvrirait la voie au développement des entreprises numériques sur le continent.

"Nous devons nous assurer qu'il y a suffisamment de capacité internet pour non seulement mettre les gens en ligne, mais aussi pour aider à construire une société numérique moderne qui inclut des services qui nécessitent une grande quantité de transfert de données, comme le cloud computing ou la vidéo", a déclaré Nick Gliddon, directeur de Vodafone Carrier Services.

En plus d'aider les entreprises, il permettra également d'améliorer les soins de santé et l'éducation, a-t-il ajouté.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine