Burundi : le représentant de l’OMS et 03 autres fonctionnaires déclarés « persona non grata ».


Le Burundi vient en effet d’expulser l'équipe permanente de l'OMS sur son territoire. Le chef de la diplomatie burundaise a envoyé au bureau de l'Organisation mondiale de la santé une note verbale qui a été divulguée dans la presse et qui déclare le représentant et trois autres fonctionnaires de l’OMS au Burundi « persona non grata ».

Il y a un mois, le représentant de l’OMS au Burundi et des fonctionnaires de son bureau avaient déjà échappé de peu à une expulsion. Gitega leur avait reproché à l’époque son « immixtion » dans sa gestion de la pandémie du Covid-19.


Cette fois-ci, c'est fait. Un geste spectaculaire qui a lieu alors que le gouvernement est accusé de gestion opaque de la pandémie du coronavirus, à moins d’une semaine d’un triple scrutin, dont une présidentielle très attendue.


Le représentant de l’OMS au Burundi, Walter Kazadi Mulombo et les trois fonctionnaires de son bureau n’y échapperont pas cette fois. Gitega leur a donné jusqu’à demain, le 15 mai, pour quitter le territoire burundais.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine