Coronavirus: qui présentera une facture à qui?

 

 

Au moment où plusieurs voix s’élèvent au sein de l’establishment occidental afin de faire «payer» la Chine pour la propagation du Covid-19, nombreux sont ceux qui considèrent cette prise de position comme une énième tentative de nuire aux positions internationales de Pékin, et surtout de fuir ses propres responsabilités.

 

Parmi les pays où ses voix, issues aussi bien de l’élite politique, médiatique «qu’intellectuelle», sont les plus intenses, on retrouve comme souvent les mêmes: Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Allemagne. Plusieurs appellent ouvertement à présenter une facture à la République populaire de Chine en vue de la faire payer pour la propagation du fléau du moment.

 

En observant ces appels de faire d’un pays le bouc émissaire d’un problème aujourd’hui mondial, les élites occidentales ne se discréditent-elles pas encore plus? Cette question est légitime, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord et jusqu’à maintenant l’origine de l’apparition du coronavirus reste obscure – pratiquement chaque jour qui passe de nouvelles théories apparaissent, y compris dans la communauté scientifique, allant dans toutes les directions. D’autre part, et au vue de la gestion de ce fléau global dans divers pays, on est en droit de se poser la question si de tels appels ne sont tout simplement pas une tentative de voiler ouvertement la terrible gestion de la situation dans nombre de pays – en premier lieu les appelants à cette punition collective.

 

Comment se fait-il qu’un pays comme la Corée du Sud, voisin géographique et dont l’intensité des relations économiques et des flux réciproques avec Pékin n’est pas à démontrer, a fait preuve jusqu’à maintenant d’une capacité de gestion pratiquement excellente? Et où la situation semble désormais totalement sous contrôle. Le Singapour – autre pays possédant d’énormes intérêts conjoints avec la Chine, avec un flux humain et commercial de part et d’autre qui n’est également pas à démontrer – de même. Ou encore le Vietnam, ayant lui aussi une situation de proximité géographique, humaine, économique avec l’Empire du Milieu: 268 cas de contaminations à l’heure actuelle, 214 guérisons et 0 décès…

 

Comment se fait-il que la Russie, qui possède plus de 4200 kilomètres de frontières communes avec la Chine, un flux humain dans les deux sens important, et des échanges économiques plus qu’intenses – la Chine étant tout simplement le premier partenaire économico-commercial de Moscou, ait vu l’apparition et la propagation du Covid-19 depuis l’Europe? En effet, le patient zéro en sol russe est arrivé de l’UE. Tout cela alors que les autorités de Russie avaient été informées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le risque que présentait la propagation du nouveau virus exactement au même moment que celles de l’UE, des USA, et du monde entier. Suite à quoi la Russie, malgré les intérêts économiques très importants la liant à Pékin, n’a pas hésité à fermer temporairement la frontière sino-russe, après rapide concertation avec l’allié chinois. L’erreur a été certainement de ne pas avoir fait de même du côté occidental de ses frontières – ayant espéré une approche responsable de la part des «responsables» européistes.

 

Car si aujourd’hui la Russie, comme nombre d’autres pays, notamment africains, voient la propagation du coronavirus sur leurs sols respectifs – c’est uniquement en raison de l’incompétence et de la négligence au plus haut niveau des représentants de l’establishment occidental. N’est-ce pas d’ailleurs les mêmes représentants qui d’un ton moqueur commentaient les mesures prises par les autorités chinoises dans le cadre du confinement dans la province de Wuhan ? Et par la suite des capacités chinoises de gérer la situation liée à la propagation du coronavirus? Aujourd’hui, les chiffres et statistiques parlent d’eux-mêmes.

 

Donc à partir du moment que de nombreux pays aient vu l’apparition et la propagation du coronavirus sur leurs territoires depuis le sol européen – alors qu’au départ ils avaient bien plus de «chances» de le voir arriver depuis le territoire de Chine, cela confirme d’une part que les autorités chinoises ont géré avec efficacité le fléau, tout en apportant aujourd’hui un soutien médical, technique et économique à de nombreux Etats du monde, et que les élites occidentales en ont été complètement incapables. Et que donc les pays concernés par l’arrivée du Covid-19 depuis les Etats occidentaux devraient donc présenter une facture à ces derniers? Si on se base sur la logique et la mentalité de l’establishment atlantiste – la réponse est incontestablement oui.

 

Mais plus sérieusement parlant, la meilleure chose à faire aujourd’hui serait d’unir les efforts en vue de vaincre le coronavirus. Les élites occidentales en-sont-elles capables? Au vue des gesticulations récentes et des accusations voulant faire voiler leur propre incompétence et négligence, de la mentalité propre à la guerre froide, et de l’incapacité à adopter une approche sans complexe de supériorité, la réponse est sans aucun doute – non.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Burundi / Présidentielle : Evariste Ndayishimiye, l’héritier vainqueur

May 26, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square