CAF : voici les vraies raisons de la démission de Mouap Hajji

March 4, 2020

 

La presse sportive africaine et même internationale a accueilli en fin d’après midi du 2 mars 2020 l’annonce de la démission du marocain MOUAD HAJJI du poste de secrétaire général de la confédération africaine de football. Un départ qui arrive après que ce dernier ait fait à peine 11 mois à ce poste, soit  le bail le plus court de l’histoire des secrétaires généraux ayant exercé au sein de l’instance continentale de football. C’est d’ailleurs en ces mots que le désormais ex-secrétaire général  de la CAF s’est exprimé : « Je tiens à remercier chaleureusement le Président Ahmad Ahmad de m’avoir donné l’opportunité de servir le football de notre continent à un tel niveau de responsabilité. Les nombreuses réformes entamées sur les plans sportifs et administratifs depuis 2017 poursuivent un projet auquel je crois, et que je soutiens toujours. Je ne doute pas que le Président continuera d’œuvrer au bon développement du plus beau sport qui soit ». Une sortie qui cache mal un malaise quelconque vis -à-vis de sa hiérarchie. Comment expliquer donc le départ  des  affaires  pour celui qui aura sacrifié toute sa vie pour servir le football, sa passion ?.

 

…………QUI EST MOUAD  HAJJI ? 

 

Ancien dentiste, MOUAD  Hajji a complètement changé de carrière pour se lancer dans le football. Fan du Raja de Casablanca au Maroc, c 'est ici au sein de son club de cœur que l’aventure va débuter en tant que président de la commission d'éthique des Verts. Entre 2009 et 2011, on le retrouve chef de cabinet de l'ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Moncef Belkhayat. Quelques années plus tard, il est désigné directeur adjoint de la Coupe du monde des clubs, organisée au Maroc. Il y occupera la fonction de responsable de la sécurité. Mouad Hajji rejoint ensuite la Fédération royale marocaine de football où il officie en tant que directeur de la commission de coopération. Il s'occupe également de la logistique des équipes nationales. Présenté par la presse sportive marocaine comme étant à cette époque le bras droit de Fouzi Lekjaâ l’actuel président de la fédération  royale marocaine de football. En avril 2019 il sera porté au poste de coordinateur général de l’administration au sein de la Confédération.


Dans le cadre des préparatifs de la CAN 2019 tenue en Egypte il sera nommé par le président Ahmad Ahmad coordinateur général pour améliorer l’efficacité de l’administration et assurer une meilleure circulation de l’information entre les parties politique et administrative.

 

…..Des ambitions pour 2021 ? 

 

De l’avis de nombreux analystes, la piste n’est pas à  exclure. MOUAD HAJJI  qui est arrivé au sommet de son art dans l’administration du football et qui a gravi tous les échelons lorgnerait  déjà le fauteuil de la présidence de la confédération africaine de football. Le patron de la CAF précisait  d’ailleurs dans l’une de ses interventions que “L’expérience de Mouad Hajji dans le domaine de l’administration du football contribuera à apporter le dynamisme nécessaire à l’action de notre institution”. Une pensée qui est suffisamment soutenable vu que le concerné n’a jusqu’ici laissé de précision sur les raisons réelles de sa démission. Ce flou entretenu laisse croire que la course à la succession du Malgache  semble déjà engagée. 


Présidence de la CAF …..Les appétits marocains 

 

Depuis 1957 et ce jusqu'à nos  jours aucun  nom marocain n’a occupé le fauteuil de la présidence de la caf. Alors que le mandat de l’actuel président tire à sa fin, les grandes manœuvres marocaines se mettent en pole position. Apres avoir porté en juillet dernier au poste de 2eme vice président de la CAF Fouzi Lekjaâ l’actuel président de la fédération Marocaine de Football  par AHMAD AHAMD  , la diplomatie marocaine aurait donc jeter son dévolu sur MOUAD HAJJI qui peut d’ailleurs compter sur le soutien de son ancien mentor FOUZI LEKJAA  puisque les deux auraient gardé de très bonne relation depuis la nuit des temps.

 

Décès de Amr Fahmy…..une raison d’y croire.

 

Alors que le monde du football pleure le départ prématuré de Amr Fahmy qui lui aura passé près de 2 ans au poste de secrétaire de l’instance panafricaine, la démission de MOAUD HAJJI sonne comme une volonté manifeste de fragiliser davantage le magistère de l’actuel patron de la CAF qui n’est pas de tout repos. Dans une  logique de solidarité Maghrébine, le Maroc via la candidature de Mouad Hajji qui veut naturellement se positionner afin de tenter un passage en force peut compter sur le soutien de l’Egypte. Le soudan ou même l’Ethiopie  qui semblait être  les soutiens de poids de l’égyptien à l’époque peuvent simplement se retourner vers le voisin marocain afin de tisser la toile.  Apres des assauts répétés  en vue de l’obtention de l’organisation d’une phase finale de coupe du monde de football, nul doute qu’une victoire à la tête de la présidence de la CAF va favoriser l’arriver de plusieurs compétitions en sol marocain pour un état qui vit principalement  du tourisme. 

 

A y voir donc de près cette démission est de loin un recul des milieux du football  pour Mouad Hajji mais une méthode bien orchestrée afin de jaillir le moment venu en vue de l’élection prévue en 2021 au sein de la CAF.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Mali: Le Colonel Assimi s'inspire du Maréchal Idriss Deby pour déloger les djihadistes

October 23, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

© 2020 Radio Révolution Panafricaine