• Facebook
  • Twitter
  • YouTube

Révolutionner le regard du monde sur l'Afrique

Guinée : La CEDEAO prend une décision contre Alpha Condé après avoir été refoulée.

February 29, 2020

 

 

Une mission de haut niveau des chefs d’Etat de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), qui devrait se rendre en Guinée ce vendredi à conakry a été annulé sine die. Selon des informations en notre possession, le chef de l’Etat nigérien, Mahamadou Issoufou, envisageait d’envoyer ce vendredi une délégation en Guinée, à quelques jours des élections législatives et du référendum pour une nouvelle Constitution.

 

La mission de haut niveau aurait dû regrouper quatre présidents : le Nigérian Muhammadu Buhari, le Ghanéen Nana Akufo Ado, le Burkinabé Roch Christian Kaboré et le Nigérien et président en exercice de la Cedeao, Mahamadou Issoufou. Selon nos sources bien introduites dans l’environnement des palais Sekoutore Ya et du palais vert de Niamey, le président guinéen Alpha Condé aurait été approché par la Cédéao, mais le chef d’État Guinéen, surnommé autrefois « le Mandela de l’Afrique de l’Ouest », a opposé une fin de non recevoir à la mission de bon offices proposée par ses collègues.

 

En effet, le président Condé qui engagé dans un projet difficile de changement de la constitution refuse de recevoir ses collègues de la sous région .Une attitude qui étonne plus d’un. Autrefois médiateur dans plusieurs crises politiques sur le continent, Alpha Condé refuse aujourd’hui toute médiation conformément au mécanisme régional d’alerte précoce. « Les observateurs et spécialistes de la politique africaine disent ne plus reconnaître dans ce vieillard cramponné sur son fauteuil le chantre de la démocratie qui faisait la pluie et le beau temps depuis son appartement parisien », souffle un diplomate. La mission de haut niveau a donc été purement et simplement annulé . Cela faisait plusieurs jours que la Cédéao menait de démarches pour tenter de désamorcer la crise en Guinée.

 

 

Plusieurs pays amis de la Guinée ont multiplié souverainement des démarches diplomatiques selon des sources proches de différentes chancelleries diplomatiques accréditées à Conakry. La Cédéao est jusqu’ici restée silencieuse sur la tenue du double scrutin en Guinée prévu ce dimanche. Un double scrutin que l’opposition, réunie au sein du FNDC, le Front national pour la défense de la Constitution, appelle à boycotter. La Guinée se trouve à la croisée des chemins. Et Alpha Condé, désavoué par le FMI, la Banque Mondiale et l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) continue d’avancer ses pions.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Libye : libération de 1 347 prisonniers dans le contexte de la propagation du COVID-19

April 7, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square