La reconstruction de la Centrafrique au coeur d'un forum à Bangui, plusieurs investisseurs attendus.

February 25, 2020

 

Au moins 1000 participants sont attendus les 17 et 18 mai prochain à Bangui, la capitale centrafricaine au Forum Africa developpement for Bangui, un forum économique initié par le FAD.

 

C’est le commissaire général de l’évènement, l’ivoirien William Bogui, Consultant en développement qui a donné l’information, samedi 25 janvier 2020, lors du premier lancement de ce rendez-vous au Palais des Congrès du Sofitel Hôtel Ivoire.

 

Le FAD, a-t-il expliqué, se veut un cadre privilégié de rencontre entre de hautes personnalités du continent africain et les investisseurs qui croient au développement durable de l’Afrique.

 

Ainsi la mission que s’est assignée le forum africa développement (FAD), a poursuivi M. Bogui, est de construire la confiance autour des pays africains, d’accompagner les États porteurs de grands projets et de jouer également le rôle d'intermédiaire entre ces pays et les investisseurs pour un partenariat gagnant-gagnant.

 

Le FAD est aussi une importante plateforme pour l’ensemble des partenaires techniques et financiers, chefs d’entreprises et le secteur privé dans son ensemble, qui croient au programme de développement socio-économique issu de la vision du chef de l’Etat du pays qui accueille l'évènement.

 

Au moins 1000 investisseurs sont attendus les 18 et 19 mai prochain dans la capitale économique de la République de Centrafrique.

 

L’objectif visé est d'encourager l'implication des investisseurs étrangers dans le processus de reconstruction de cette prospère nation du cœur de l’Afrique, décimée par plusieurs années d’instabilité sociopolitique, et dont les ressources tant minières, minéralières, agricoles et petrolières, restent encore presqu’inexploitées.

 

« Les opportunités en Centrafrique sont énormes notamment dans le secteur de l’agro-business. Par ailleurs, le pays donne accès à un vaste marché régional compte tenu de sa position centrale », a-t-il expliqué.

 

La Centrafrique entend mobiliser à travers ce forum, entre 12 000 à 30 000 milliards FCFA destinés à l' investissement dans tous les domaines d’activités. A savoir dans les mines, l'agriculture, les services, les infrastructures économiques, la Santé, etc.

 

Le président Faustin Archange Touandera et son gouvernement auront donc l’occasion de présenter aux potentiels investisseurs étrangers qui prendront part à ce rendez-vous, les potentialités économiques dont regorge la RCA.

 

Après Abidjan, d’autres lancements auront lieu en France, en Belgique, aux États-Unis et probablement dans le golf. Il est à noter que l'Etat centrafricain a pris d'importantes mesures visant à promouvoir les investissements étrangers.

 

"La charte et le code des investissements ont été revus, un guichet unique pour faciliter la création des entreprises a été créé, un certain nombre de codes miniers revus, l'administration civile et militaire, se redeploie progressivement", confie Gilbert Poumangue, ministre conseiller du président centrafricain en charge des relations avec les institutions de financement du développement.

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Burundi / Présidentielle : Evariste Ndayishimiye, l’héritier vainqueur

May 26, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Icône sociale YouTube