Macron et le séparatisme: «On favorise le séparatisme en criant bien fort qu’on lutte contre lui»

February 23, 2020

 

Lucien Cerise, chercheur en ingénierie sociale, a répondu dans la Partie I aux questions d’Observateur Continental sur le discours d’Emmanuel Macron à propos de la lutte contre le séparatisme. Dans cette Partie II, l'expert continue de donner son point de vue sur le plan de combat contre la radicalisation, l’islamisme radical et le séparatisme islamiste, qui est une nouvelle notion dans la bouche du président français.

 

Pensez-vous que ce séparatisme est une construction de l’ingénierie sociale?

 

-  L’ingénierie sociale, c’est la démolition contrôlée des sociétés. Cela consiste à démembrer la société furtivement en prenant le contrôle des relations de confiance et de méfiance pour monter des conflits triangulés en faisant monter la méfiance entre certaines parties de la société afin qu’elles se séparent, mais tout en prétextant rétablir la confiance. Autrement dit, on favorise le séparatisme en criant bien fort qu’on lutte contre lui. On provoque de l’entropie sociale, du désordre, de la division, en luttant contre le séparatisme islamique mais sans lutter contre l’islamisation. On s’attaque aux effets sans s’attaquer aux causes. C’est donc un outil d’ingénierie sociale négative, c’est-à-dire de gouvernance par le chaos, mais camouflée.

 

Emmanuel Macron utilise-t-il ce séparatisme pour atteindre des objectifs?

 

-  La méthode du pompier pyromane est un classique de l’ingénierie sociale. Vous créez un problème, ou vous le laissez se créer, puis vous apportez votre solution, qui ne résout rien sur le fond mais qui vous permet d’accroître votre contrôle de la situation. Quand Macron dit  «Je ne laisserai aucun pays étranger nourrir, sur le sol de la République, un séparatisme, qu’il soit religieux, politique ou identitaire», il se prépare en fait à attaquer non pas l’immigration ou l’islamisation, mais plutôt Génération Identitaire ou le Rassemblement National, au prétexte que ce parti a emprunté de l’argent à la Russie, par exemple. Macron a aussi accusé récemment la Russie de chercher à déstabiliser les «démocraties occidentales». On discerne ainsi le montage narratif qui doit permettre de frapper une cible sous couvert d’en frapper une autre.

 

Pourquoi faut-il encore financer les zones qui quittent la république?

 

-  Parce qu’il faut financer l’immigration et l’islamisation sans que cela n’échappe à la république.

 

Est-ce que la lutte contre le séparatisme passe par la ségrégation positive dont une aide absolue à l’emploi pour les populations qui menacent la France de séparatisme?

 

-  La ségrégation, ou discrimination positive renforce le séparatisme puisque cela avantage certaines catégories de la population sur les autres, qui sont dès lors discriminées négativement. C’est un stratagème qui permet d’en finir avec l’égalité républicaine au prétexte de la renforcer.

 

Est-ce que ce séparatisme ne serait pas finalement une bonne chose?

 

-  François Hollande déplorait ce qu’il appelait la partition territoriale. De toute façon, elle est en cours et irréversible, trop de gens ne veulent plus vivre ensemble dans ce pays. Nous sommes dans une guerre civile, avec des morts et des blessés tous les jours, même si elle n’est pas reconnue officiellement comme telle. Cependant, si l’on regarde la carte du vote au premier tour des présidentielles 2017, on voit une France quasiment coupée en deux. Il y a d’une part les électeurs de Macron, ceux qui profitent de la mondialisation ou qui n’y voient pas d’objection, à Paris et dans l’ouest du pays, et d’autre part les électeurs de Marine Le Pen, ceux qui souffrent de la mondialisation, regroupés dans un croissant s’étalant du nord-est au pourtour méditerranéen. Le besoin de se séparer entre ces deux parties du pays va encore augmenter, peut-être jusqu’à former deux entités juridiques distinctes, et sur la base d’un clivage non pas religieux mais politique.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Engel a beau manœuvrer: il n’arrive pas à gagner, même avec une résolution contre Prigojine !

July 10, 2020

1/10
Please reload

Posts Récents